Fiche hippodrome

Hippodrome de Deauville-La-TouquesLes courses et la mer

Deauville… Avouez que le nom fait rêver ! On a coutume de dire que le Duc de Morny, qui participa activement à la fondation de cette station balnéaire au milieu du XIXème siècle, y fit construire le champ de courses avant l’église. C’est qu’à l’époque, l’hippodrome, c’était à la fois le stade et le casino, et qu’une villégiature sans courses de chevaux, ce n’était pas concevable.
C’est aussi pour cette raison que l’hippodrome de Touques, à deux heures de la capitale, dépend directement, pratiquement depuis sa naissance, des sociétés de courses parisiennes, et de France Galop à présent.
Ces bâtiments coquets, le style anglo-normand des balances, les mouettes, évidemment, et les Groupes 1, voilà tout ce qui distingue le meeting d’août à Deauville de tout autre, et qui fait de cet endroit une sorte de machine à remonter, encore un peu, le temps.
Chaque été en août, aujourd’hui comme hier lorsque la « Haute Société » s’y donnait rendez-vous, l’hippodrome ouvre ses portes tout le mois pour accueillir un programme de haute volée, avec pas moins de cinq Groupes 1 à l’affiche. Les meilleurs chevaux sont donc là, avec les meilleurs jockeys, les meilleurs entraîneurs, et bien sûr les propriétaires, qui tiennent à assister aux fameuses ventes de yearlings, voisines du champ de courses. C’est aussi l’occasion unique de voir des pur-sang s’ébattre au bord de la mer sur la plage de Deauville, au petit matin, car le centre d’entraînement de Deauville, s’il accueille des chevaux tout au long de l’année, déborde de champions pendant l’été.
Bien sûr, on y court aussi l’automne (depuis 1991) et l’hiver, depuis qu’une piste « tous temps », en sable fibré, y a été construite (en 2003), mais c’est en août, particulièrement, que l’hippodrome est au sommet de sa forme, qu’une certaine tradition des courses y renaît, immanquablement, avec le soleil pour témoin occasionnel…

Comment s’y rendre

Hippodrome de Deauville - La Touques. 45 avenue Hocquart de Turtot - 14800 Deauville

Train :
SNCF : Deauville - Saint-Lazare - Tél. : 3635

Taxis :
central taxi deauville-trouville : tél. : 02 31 87 11 11

Voiture :
Autoroute A13 Paris-Caen Prendre l'embranchement direction Deauville Suivre la route jusqu'au centre-ville Après la gare, prendre à gauche : avenue de la République Avant l'église, tourner à gauche en direction de Saint Arnoult L'hippodrome est à 400m sur la gauche. Parkings payants à l'entrée.

Parking
Prix 3 €

Services

  • Bureau de Change,
  • Distributeur bancaire,
  • Location de jumelles,
  • Boutique souvenirs,
  • Espace Easy Racing : Comprendre les courses, apprendre à parier.

Restauration

  • Restaurant Panoramique "La Toque"
    Vous êtes au cœur de l’action avec une vue panoramique sur la piste.
  • Brasserie "Les Jardins du Paddock"
  • Snack Bar "Les Haras"
  • Bar "Les Casaques"
  • Réservation - Groupe Barrière : 02 31 14 20 53
    reservationhippodrome@lucienbarriere.com

Tarifs

 Plein tarifTarif réduitParking
Semaine5€3€Offert
Week-ends et jours fériés8€5€3€
Grands Prix 4*10€8€3€
Grands Prix 5* Prix de Diane Longines20€16€5€
Grands Prix 5* Qatar Prix de l'Arc de Triomphe30€27€10€

Grands Prix 4* : Prix Ganay, Grand Steeple-Chase de Paris, Prix du Jockley Club, Grand Prix de Saint-Cloud, Fg Garden Party Juddmonte Grand Prix de Paris, Meeting de Deauville Lucien Barrière, Qatar Arc Trials, Les 48 heures de l'Obstacle.

Informations : billetterie.france-galop.com.

Tarif réduit : pour les bénéficiaires de la carte Club France Galop, les étudiants, les + de 60 ans, les demandeurs d'emploi, les accompagnateurs des Personnes en Situation de Handicap.

Entrée gratuite pour les moins de 18 ans, les bénéficiaires de la carte PMU (hors Grands Prix 5*), les Personnes en Situation de handicap.

Événements

  • En août - Prix Maurice de Gheest (Groupe 1), Prix Rothschild (Groupe 1), Prix Jacques Le Marois-Haras de Fresnay-le-Buffard (Groupe 1), Darley Prix Morny (Groupe 1), Darley Prix Jean Romanet (Groupe 1), Grand Prix de Deauville-Lucien Barrière (Groupe 2).

Calendrier des courses à venir

Date Hippodrome Horaire Courses À noter Terrain Premium
29/06/2017 DEAUVILLE 15h40 Plat : 8
Prix : DE CAYRAS
Autre(s) course(s) à noter :
Prix : DE LA FOLINIERE
Prix : ALDERNAY
Prix : D'AURIGNY
Terrain Premium
01/07/2017 DEAUVILLE 11h50 Plat : 8
Prix : LA PTE MAILLOT (Grp. III)
Autre(s) course(s) à noter :
Prix : DU BOIS (Grp. III)
Prix : COTE DE GRACE
Prix : VILLA LES FLEUR
Premium
05/07/2017 DEAUVILLE 11h55 Plat : 8
Prix : DE LA CALONNE (Listed)
Autre(s) course(s) à noter :
Prix : DE MARTINVAST
Prix : MANOIR POTIER
Prix : DU BOIS HUE
Premium
07/07/2017 DEAUVILLE 13h10 Plat : 8
Prix : DE CAEN
Autre(s) course(s) à noter :
Prix : DE COLOMBIERS
Prix : MACHIAVELLIAN
Prix : D'ORBEC
Premium
29/07/2017 DEAUVILLE 11h50 Plat : 8
Prix : DE PSYCHE (Grp. III)
Autre(s) course(s) à noter :
Prix : SIX PERFECTIONS (Listed)
Prix : DU CERCLE (Listed)
Prix : DE TANCARVILLE
Premium

Deauville-La-Touques en Chiffres

Hippodrome :

41 réunions en 2016.

Capacité d’accueil de 10 000 spectateurs.

70 hectares, dont 15 hectares de pistes en gazon et une piste en sable fibré de 2 100 mètres.

3 pistes :

Une piste corde à droite de 2 200 mètres.
Une piste en ligne droite de 1 600 mètres.
Une piste en sable fibré de 2 100 mètres.

Centre d’entraînement :

75 hectares de terrains.

Environ 300 chevaux de course sont stationnés à l’année à Deauville, mais cet effectif passe à 600 en août.

 

Historique

Au duc de Morny, frère utérin de l’empereur Napoléon III, le turf français est déjà redevable de l’aménagement de l’hippodrome de Longchamp (1857), et de la conception et du financement du Grand Prix de Paris (1863). Le dernier volet du triptyque de son parrainage, ce seront les courses à Deauville. Avec le concours de son ami le docteur Oliffe, Morny décide d’organiser des courses à Deauville dans l’espoir de concurrencer bientôt Brighton en Angleterre, Baden-Baden en Allemagne et surtout la station normande voisine, Dieppe où l’on court depuis 1850. À leur avis, casino et courses sont indissociables.

Sur soixante-six hectares, provenant d’anciens marais asséchés, au pied de coteaux verdoyants, deux pistes ont été tracées, et des tribunes ont été édifiées. L’organisation matérielle est apportée à la nouvelle Société des Courses de Deauville par la Société d’Encouragement et par la Société des Courses de Caen. À la disposition du public parisien, un train express relie Paris à la gare de Trouville. Ainsi sont données, le dimanche 14 et le lundi 15 août 1864, deux premières réunions de courses sur les bords de la Touques.

Pour le duc de Morny, il n’y aura pas de deuxième année de courses à Deauville. Il meurt le 8 mars 1865, cinq mois avant le second meeting donné les 6 et 7 août. Mais la disparition de leur premier promoteur n’empêche pas les courses de Deauville prennent rapidement une place de choix dans le calendrier des courses françaises.

En 1880, le pavillon des balances est construit, inspiré des constructions vernaculaires du Pays d’Auge de la seconde moitié du XVIIIe siècle, par l’architecte trouvillais Delarue.

Quand le 6 août 1913 est célébré le cinquantenaire de l’hippodrome, il est prolongé au sud par un corps de bâtiment de même style. L’aménagement de l’enceinte des balances et du paddock est l’oeuvre de l’architecte-paysagiste Eugène Thouret.

Les tribunes du Second Empire sont reconstruites en 1919 à l’initiative du comte Jacques Le Marois, président de la Société d’Encouragement : les architectes Louis Lefranc et Alfred Pigny substituent aux simples gradins, protégés par un large auvent, un édifice monumental en béton armé partiellement orné d’un parement de brique, pouvant accueillir 2 000 spectateurs. Son caractère massif est atténué par une profusion d’éléments en saillie (bow-windows, péristyle, auvents).

En 1921, la Société d’Encouragement, qui a pris le contrôle du site, acquiert des terrains situés au sud de l’hippodrome pour y installer des écuries. Celles-ci sont réalisées par Charles Adda, qui les complète par un ensemble de quatre villas.

Le centre d’entraînement de Deauville date de 1982 seulement. Fin octobre 1991, sont données deux réunions de courses supplémentaires. C’est la naissance d’un meeting automnal. Le 30 juillet 1995, après d’importants travaux réalisés pendant l’intersaison, l’hippodrome de la Touques rouvre ses portes. Grande nouveauté : une « nouvelle piste » créée en empruntant la partie extérieure du très large « gazon d’entraînement », lui même situé à l’intérieur de la piste principale. À cette nouvelle piste est bientôt substituée une piste en sable fibré, inaugurée le 6 juillet 2003. Utilisable pour l’entraînement et les courses quel que soit le temps, même l’hiver, elle permet de préserver la piste en herbe. Ainsi est programmé pour la première fois en décembre 2003 un meeting avec des réunions en décembre et janvier.