Fiche hippodrome

Hippodrome d’AuteuilLe temple français de l'obstacle

Porte d’Auteuil à Paris, sur 33 hectares, l’hippodrome d’Auteuil se situe à l’orée du bois de Boulogne. C’est le haut-lieu des courses à obstacles en France, et c’est sur ses pistes que se déroulent l’intégralité des neuf courses de Groupe 1 en haies et en steeple-chase disputées sur le sol français. On y court au début du printemps, puis à l’automne jusqu’aux premiers jours de décembre. Les terrains peuvent alors être « lourds », ce qui a beaucoup influencé les aptitudes des chevaux d’obstacle français.

Cette hégémonie de parcours variés dessinés au fil du temps est pratiquement sans pareille en Europe. Le programme d’Auteuil est donc le principal outil de sélection des chevaux d’obstacle français, valorisant parfaitement la qualité de l’élevage des chevaux sauteurs, qui s’exportent en nombre vers les îles britanniques.

Créé en 1873, l’hippodrome d’Auteuil a toujours attiré de grandes foules populaires, et c’est le décor naturel de toute une population de turfistes qui s’est essayé aux courses d’obstacle sur l’une des trois pelouses de l’hippodrome, découpé par de nombreuses pistes. Ces trois pelouses, emplacements ouverts au public à l’intérieur des boucles du parcours en huit d’Auteuil, avaient été affectueusement baptisées Tonkin, Congo et Madagascar à l’époque des colonies. D’anciennes photos témoignent d’une ambiance populaire et festive, de ballades au bord des petits ruisseaux qui alimentaient les deux « rivières », obstacles formés par une haie et un bassin, parmi les plus célèbres d’Auteuil.

Le côté sensationnel de l’obstacle a évidemment joué un grand rôle dans cette popularité, car il se passe toujours quelque chose dans une course d’obstacles, et le public ne s’y est jamais trompé. Aujourd’hui encore, il converge de toute la France, des bassins d’élevage que sont notamment l’Ouest du pays et le Centre-Est, pour assister à ces grandes fêtes que sont le week-end international de l’obstacle, en novembre, et celui du Grand Steeple-Chase de Paris, en juin.

Comment s’y rendre

Route d'Auteuil aux Lacs - Paris XVI ème

Métro :
Porte d'Auteuil
Hippodrome (Ligne 10) - Station « Porte d'Auteuil-Hippodrome »

Bus :
"Porte d'Auteuil"
PC1, 52, 123 (tous les jours)
32, 241 (sauf dimanches et jours fériés).

Voiture :
Boulevard Périphérique sortie "Porte d'Auteuil".
Parking dans la limite des places disponibles.

Services

  • Bureau de Change,
  • Distributeur bancaire,
  • Location de jumelles,
  • Boutique souvenirs,
  • Espace Easy Racing : Comprendre les courses, apprendre à parier.

Restauration

  • Restaurant Panoramique "Hyères III"
    Vous êtes au cœur de l’action avec une vue panoramique sur la piste.
  • Brasseries "Karly Flight" et "Katko"
  • Espaces snacking Cœur de Blé au bar Hardatit (rez-de-chaussée) et au bar des Balances (premier étage).
  • Réservation : 01 42 88 84 85
    reservationhippodromes@groupe-casino.fr

Tarifs

 Plein tarifTarif réduitParking
Semaine5€3€Offert
Week-ends et jours fériés8€5€3€
Grands Prix 4*10€8€3€
Grands Prix 5* Prix de Diane Longines20€16€5€
Grands Prix 5* Qatar Prix de l'Arc de Triomphe30€27€10€

Grands Prix 4* : Prix Ganay, Grand Steeple-Chase de Paris, Prix du Jockey Club, Grand Prix de Saint-Cloud, FG Garden Party Juddmonte Grand Prix de Paris, Meeting de Deauville Lucien Barrière, Qatar Arc Trials, Les 48 heures de l'Obstacle.

Informations : billetterie.france-galop.com.

Tarif réduit : pour les bénéficiaires de la carte Club France Galop, les étudiants, les + de 60 ans, les demandeurs d'emploi, les accompagnateurs des Personnes en Situation de Handicap.

Entrée gratuite pour les moins de 18 ans, les bénéficiaires de la carte PMU (hors Grands Prix 5*), les Personnes en Situation de handicap.

Événements

  • 17/04/2017 - Prix du Président de la République
  • 20-21/05/2017 - Week-end du Grand Steeple-Chase de Paris - Prix Ferdinand Dufaure
  • 11/06/2017 - Grande Course de Haies d’Auteuil et Prix Alain du Breil
  • 4-5/11/2017 - Les 48 Heures de l’Obstacle qui réunit notamment le Grand Prix d’Automne, le Prix Cambacérès, le Prix Maurice Gillois Grand Steeple-Chase des 4 ans et le Prix La Haye Jousselin

Auteuil en chiffres

  • 40 réunions par an.
     
  • Capacité d’accueil de 40 000 spectateurs.
     
  • 33 hectares, dont 18 hectares de pistes en gazon.
     
  • 25 parcours possibles ; 25 obstacles de plusieurs types : bull finch, double-barrière, oxer, petit, moyen et gros open-ditch, rail-ditch-and-fence, mur de pierre, rivières (du huit et des tribunes), talus en terre et brook.
     
  • 4 pistes :
    2 Pistes concentriques de steeple-chase : parcours extérieur de 2 239 mètres, parcours intérieur de 2 166 mètres.
    Piste de haies de 2 418 mètres.

Historique

C'est en 1863 que naît la Société des Steeple-Chases. Jusqu'à la guerre de 1870, les courses se déroulent dans le bois de Vincennes. La paix revenue, la question de la construction d'un nouvel hippodrome se pose alors que celui de Vincennes a été très endommagé lors du conflit. C'est dans ce contexte que la Ville de Paris accorde le 18 février 1873 au prince de Sagan, président de la Société des Steeple-chases de France, une concession sur un terrain situé à l'orée du bois de Boulogne, entre les fortifications et la butte Mortemart (le nom est resté celui de l’hippodrome de la Butte Mortemart), formée par les déblais dégagés pour creuser les lacs d’embellissement du Bois de Boulogne, qui cernent toujours le site. C’est là que sera créé un hippodrome dédié aux seules courses d'obstacles, inauguré le 1er novembre 1873 sous une pluie battante, autour d’une piste de 2 400 mètres et de treize obstacles, longée par une tribune due à un architecte réputé, Walter Destailleur.

Le tracé des pistes et les obstacles –à l’exception notable de la fameuse Rivière des Tribunes- seront souvent modifiés. Le site accueillera du bétail pendant la guerre de 14-18, et une piste plate y sera tracée lorsque des obstacles seront enlevés pendant l’Occupation, mais toujours Auteuil gardera son statut de temple français de l’obstacle.

De nouvelles tribunes y ont vu le jour en 1924, en même temps que le « parcours extérieur des steeple-chases », où se situe l’obstacle le plus redoutable de l’hippodrome, le « rail-ditch-and-fence » (tronc, fossé et barrière en anglais), surnommé par la presse spécialisée le « juge de paix » d’Auteuil.

En 1967 commencent des travaux d’amélioration des pistes et des installations. La construction du boulevard périphérique, qui empiète sur l’hippodrome, oblige à modifier les pistes vers le tournant des lacs et à déplacer les écuries et le paddock. Les tribunes sont réaménagées, une piscine couverte creusée dans une des pelouses. Cette phase aura duré jusqu’en 1975, mais le spectacle, lui, n’a jamais cessé, car Auteuil, compte tenu de son statut particulier, doit toujours être ouvert.