Sur le blog des handicapeurs : le sacre de Polydream

07 août 2018

Photo scoopdyga.com

Le LARC Prix Maurice de Gheest (Gr1) 2018 ayant reçu plus de candidatures (23) que le nombre autorisé (20), il a fallu recourir aux éliminations. Dans les courses de Groupe et les Listed Races, les chevaux ayant la valeur handicap la plus faible sont éliminés et en cas d’égalité de valeur, les éliminations sont effectuées dans l’ordre croissant des gains reçus depuis le 1er janvier de l’année dernière.

Le lot était de très grande qualité avec 16 des 20 concurrents ayant une valeur supérieure à 50 dont quatre d’entre eux avaient déjà remporté un Groupe 1 : le tenant du titre Brando, Librisa Breeze, The Tin Man et Unfortunately.

Comme souvent dans les courses en ligne droite avec beaucoup de partants, deux pelotons se sont formés avant de se rejoindre à 500 mètres de l’arrivée. James Garfield qui menait le peloton extérieur a alors pris la tête pour ne la lâcher que dans les dix derniers mètres. En effet, Polydream, qui avait patienté jusqu’à 300 mètres, est venu lui subtiliser la victoire dans les dernières foulées.

Pour estimer les valeurs dans une course avec du poids pour âge, il faut considérer que tous les chevaux du même sexe portent le même poids car la valeur handicap intègre le poids pour age (cf. précédent article sur le poids pour âge). Concernant les distances à l’arrivée, sur 1 300m, il faut très légèrement rallonger les longueurs par rapport à la traditionnelle ésquivalence : 1 longueur = 2 livres. Nous avons retenu ici 2 livres de différence pour la demie longueur entre les deux premiers (petite prime pour la fin de course de la gagnante), 5 livres pour les 2 longueurs 1/2 entre le deuxième et le troisième, 3 livres pour la 1/1/4 longueur entre le troisième et le quatrième, et 1 livre pour la demie longueur entre le quatrième et le cinquième. Nous nous sommes basés sur le rating de The Tin man en 115 pour effectuer nos calculs: il venait de faire cette valeur en prenant la quatrième place des Diamond Jubilee (Gr1) à Ascot :

- City Light (5ème, rating 111) fait sept livres de moins qu’à Ascot ou il dominait largement The Tin Man.

- Après deux échecs radicaux en début d’année, Librisa Breeze (4ème, rating 112) refait un rating intéressant mais encore assez loin des 119 de sa viuctoiire dans le British Champions Sprint (Gr1) en octobre à Ascot.

- The Tin Man (3ème, rating 115) est encore très performant à 6 ans et pas très loin de son meilleur rating (117) réalisé en 2016 et en 2017.

- James Garfield (2ème, rating 120), déjà très bon à 2 ans puisqu'il a gagné les Mill Reef Stakes (Gr2) à Newbury, a remporté cette année les Greenham Stakes (Gr3), préparatoire aux Guinées disputée sur 1 400 mètres à Newbury, en devançant un bon lot. Il n’avait pas réellement confirmé ensuite.

- La victoire de Polydream dans le Palais Royal (Gr3) lui avait déjà permis d’avoir le plus haut rating des trois ans à l’entrainement en France (117). Elle confirme magnifiquement en remportant le LARC Prix Maurice de Gheest. Son rating de 119 livres est excellent puisque seul Moonlight Cloud, également entrainée par Freddy Head, a fait mieux en 2012 avec un rating de 121 lors des dix dernières éditions de la course. Ce sont d’ailleurs les deux seules pouliches à avoir remporté cette course depuis ces quinze dernières années.