Six chevaux pour un grand V

12 août 2017

Photo Ribchester & William Buick dans le Marois 2016 : scoopdyga.com

Comme pratiquement tous les étés, le Prix du Haras de Fresnay-le-Buffard Jacques Le Marois réunit un plateau exceptionnel de milers, dimanche sur la ligne droite de Deauville, tous en quête d'un premier sacre inter-générations...

Six chevaux prennent part dimanche au Prix du Haras de Fresnay-le-Buffard Jacques le Marois (Gr1), un des championnats de milers les plus réputés au monde. Cinq sont âgés de 3 ans et il affrontent le 4 ans Taareef (Kitten’s Joy), invaincu en deux sorties cette saison et candidat à une première victoire au niveau Groupe 1. Ce pensionnaire de Jean-Claude Rouget défend les couleurs du cheik Hamdan Al Maktoum et il a victorieusement rendu du poids à ses adversaires lors de ces deux succès de l’année. Cependant, Taareef ne sera pas à nouveau associé à Ioritz Mendizabal, qui l’avait monté à chacun de ses six succès à ce jour. Le jockey basque s’est récemment blessé et il devra regarder son compagnon de route évoluer sans lui. Jean-Bernard Eyquem, qui lui a été associé une seule fois, a pris le relais.

Taareef a déjà battu Al Wukair (Dream Ahead) sur le même parcours que celui de dimanche mais à Maisons-Laffitte dans le Prix Messidor (Gr3). Cet adversaire, un des trois pensionnaires du seul André Fabre au départ, peut avoir progressé car il s’agissait pour lui d’une petite rentrée. Lui aussi vient de changer de jockey puisque le premier pilote de cette écurie qatarie, Gregory Benoist, est également convalescent. Lanfranco Dettori est, comme à Maisons-Laffitte, appelé à la rescousse !

L’autre chemin principal sur la route de cette édition du « Marois » est le Prix Jean Prat (Gr1), remporté par le seul anglais au départ dimanche, Thunder Snow (Helmet), devant Trais Fluors (Dansili) -pour les couelurs du haras de Saint-Pair, deuxièmes l'an dernier avec Vadamos- et la seule pouliche de la course, Gold Luck (Redoute’s Choice), qui porte la casaque de Wertheimer & Frère.

Troisième pensionnaire d’André Fabre au départ avec Al Wukair et Trais Fluors, Inns of Court (Invincible Spirit) est invaincu en quatre sorties sur 1.400 mètres et n’a échoué que sur les 1.600 mètres de l’Abu Dhabi Poule d’Essai des Poulains (Gr1) sur le parcours du Prix du Haras de Fresnay-le-Buffard Jacques Le Marois… Comme Thunder Snow, Inns of Court porte la casaque de l'écurie Godolphin, tenante du titre avec Ribchester.

Également à l’affiche dimanche à Deauville, le Prix Minerve (Gr3), pour pouliches de 3 ans sur 2.500 mètres, réunit dix candidates dont trois anglaises, une allemande et deux invaincues !