Obstacle : les grands gagnants de 2017

01 janvier 2018

Photos scoopdyga.com

L'ascension de François Nicolle, le maintien au sommet de Guillaume Macaire chez les entraîneurs, le retour en tête de l'écurie Papot malgré l'absence d'un fer de lance pour booster ses gains, l'onmiprésence de Simon Munir et de son associé Isaac Souede au sommet chez les propriétaires, la cravache d'or de Bertrand Lestrade et l'exploit de Marie-Christine Gabeur, premiers éleveurs grâce notamment à leur championne Westonne au haras, ont fait l'actualité de 2017 en obstacle.

La famille Papot a retrouvé en 2017 son leadership sur les courses d’obstacle en France. La casaque vert et bleu a présenté 96 chevaux dans la discipline, fournissant 390 partants pour 60 victoires et 3,17 millions d’euros de gains. La propriétaire américaine Magalen Bryant suit avec 50 succès et 2.63 millions. Cependant, les deux associés anglais Simon Munir et Isaac Souede, s’ils avaient fondé une seule et même écurie, seraient en tête avec un total de 61 victoires et de plus de 3,2 millions d’euros de gains. Le podium des propriétaires d’obstacle en France en 2017 est donc à cheval sur trois pays et deux continents.

Les casaques des entraîneurs sont devenues omniprésentes dans les classements et cela se vérifie particulièrement dans cette discipline. En effet Arnaud Chaillé-Chaillé est le propriétaire le plus prolifique de l’hexagone puisqu’il a aligné 104 chevaux dans l’année, et sellé 408 partants pour 82 victoires et près de 1,4 million d’euros de gains. Palmyr Racing, qui représente notamment son voisin Guillaume Macaire, totalise 99 succès, le meilleur score du pays, mais juste un peu plus d’un million de gains.

Guillaume Macaire enlève un 14ème titre chez les entraîneurs, son neuvième consécutif. L'écurie-phare de La Palmyre a déclaré 228 chevaux à son effectif dans le cours de l'année, qui ont fait 906 partants pour 269 victoires, soit près du double du deuxième au classement, François Nicolle. Sur le plan des gains, on observe à peu près les mêmes écarts puisque l'écurie Macaire a engragné 8,5 millions contre 4,3 pour celle de François Nicolle, qui a pourtant multiplié les victoires de haut niveau cette année, avec notamment Bipolaire, De Bon Cœur et Alex de Larredya. 

Sans surprise, chez les éleveurs, Marie-Christine et Benoît Gabeur sont une nouvelle fois au sommet avec 14 chevaux, 59 partants et 23 victoires pour 228.895 € de gains. Leurs chevaux ont pris 1,54 million d’euros de gains en course, dont 1,15 million pour la descendance de la seule Westonne, la mère de So French, Device et Whetstone…

Le Haras de Saint-Voir de Nicolas et Pascaline de Lageneste suit avec 52 victoires, 1,7 million d’euros de gains –le meilleur score dans ce classement- et 195.224 € en primes à l’éleveur. Puis, on relève la troisième place du Nivernais Thierry Cyprès, avec 18 gagnants et 1,1 million d’euros de gains, pour 123.517 € de primes.

Le jockey Bertrand Lestrade est à nouveau sacré avec 92 succès en 2017, deux ans après son premier sacre. Il devance Kevin Nabet, gagnant de 61 courses et seulement distancé de 16.000 € aux gains par la cravache d’or de l’année. Malgré une absence de plusieurs mois en début d’année, Jonathan Plouganou revient en force avec une troisième place et 53 victoires, juste devant un autre absent, James Reveley, tenant du titre blessé à l’automne 2016.

Martaline est le premier étalon de l’année 2017 en obstacle avec 120 représentants, dont 40 ont remporté 65 victoires, pour des gains cumulés de 3,05 millions d’euros en course, contre 3,02 millions pour son dauphin, Poliglote. Kapgarde est troisième avec 51 succès et 2,37 millions au compteur. Chez les pères de 3 ans –l’âge le plus jeune pour courir en obstacle en France-, quatre étalons comptent au moins dix vainqueurs dans la discipline : Martaline et le jeune No Risk At All (11 chacun), Saint des Saints et Sageburg (10 chacun).