Les nouveaux gagnants de maiden (31/7-6/8)

08 août 2017

Photos scoopdyga.com

Chaque mardi, nous vous proposons de revenir sur les gagnants des courses d’inédits et des maidens de la semaine précédente sur les hippodromes de France Galop, occasion de découvrir plus précisément quelques-uns des champions de demain…

DIAMOND VENDOME (M2), FRA par Style Vendôme et Ordargent (Kendargent)
Prix d’Auquainville (Maiden, Poulains et hongres de 2 ans, 1 200m Gazon), vendredi 4 août 2017 à Deauville

Propriétaire : Guy Pariente
Entraîneur : Christophe Ferland
Éleveur : Guy Pariente Holding
Jockey : Julien Augé

Une première victoire au courage pour Diamond Vendôme qui s’y est pris à deux fois pour venir à bout du débutant True Romance (George Vancouver) : en effet, Julien Augé a tenté une première fois sa chance en sortant du rang du peloton de six concurrents aux quatre cents mètres, avant de temporiser à la hanche de True Romance, pour s’en rendre maître dans les cent derniers mètres et s’imposer d’une tête.

Diamond Vendome est un produit Pariente à 100% puisque son père, Style Vendôme, gagnant de la Poule d’Essai des Poulains sous les couleurs d’André de Ganay et de Christian Baillet, avait été vendu par le propriétaire du Haras de Colleville aux ventes de Deauville tandis que sa mère, l’inédite Ordargent, a également été élevée par la holding Guy Pariente.

Avant de donner le jour à Diamond Vendôme, elle a donné Samuna (Samum), lauréate de ses deux premières courses à 2ans, également sous les couleurs de Guy Pariente et l’entraînement de Christophe Ferland, puis deuxième du Critérium de Bordeaux (L) à une longueur et demie de Brametot avant d’être exportée aux États-Unis. Son frère par Style Vendôme, dès lors ¾ frère de Diamond Vendôme, est inscrit aux ventes Arqana d’août à Deauville.

YORI (F2), IRE par Kodiac et Yashila (Indian Haven)
Prix de Pretreville (Maiden, Pouliches de 2 ans, 1 200m Gazon), vendredi 4 août 2017 à Deauville

Propriétaire : Karl-Heinz Schultze
Entraîneur : Pavel Vovchenko
Éleveur : Tally Ho Stud
Jockey : Anthony Crastus

Achetée 30.000 Livres par son propriétaire aux ventes de 2ans montés Goffs en avril dernier, Yori a pour 3ème mère Florissa (Persepolis), née en 1986 et exportée en Belgique, où elle gagna à 2 ans avant de donner le jour à pas moins de six gagnants, sur les îles britanniques, en France et en Espagne, dont Tara’s Girl (Fayruz), son meilleur produit et la deuxième mère de Yori, placée de Listed et 4ème des Queen Mary Stakes (Gr3), une des courses les plus difficiles à gagner du meeting royal d’Ascot. Elle a ensuite donné au haras Ashram (Indian Haven), gagnant de Gr3 à 2 ans à Newmarket sur 1.400 mètres, un propre frère de Yashila, la mère de Yori, qui remporta son maiden pour sa dernière sortie, en fin d’année de 3ans sur la PSF de Kempton.

Deuxième pour ses débuts en Allemagne, où elle est entraînée, Yori a ensuite terminé seulement septième du Prix du Bois (Gr3) avant de s’imposer à Deauville dans ce maiden. Montée par Anthony Crastus en remplacement de Ioritz Mendizabal, blessé la veille à Vichy, elle a pris l’initiative à mi-parcours et repoussé toutes les attaques avec une belle détermination pour garder un nez, au balancier, sur sa meilleure rivale, Love and Peace (Linngari).