Les gagnants de maiden en avril

01 mai 2018

Photos scoopdyga.com

Chaque semaine, et au fil de chaque mois, nous mettons à jour la revue des gagnants des courses d’inédits et des maidens disputés sur les hippodromes de France Galop, occasion de découvrir quelques-uns des champions de demain…

PLAT

ESTIJLAA (F3), GB par Tamayuz et Yanabeeaa (Street Cry)
Prix de la Fosse aux Biches (Maiden pour pouliches de 3 ans, 1 600m), vendredi 27 avril 2018 à Chantilly

Propriétaire : Hamdan Al Maktoum
Entraîneur : Freddy Head
Éleveur : Shadwell
Jockey : Christophe Soumillon

Après quatre courses à 2 et 3 ans, et autant de podiums, Estijlaa (Tamayuz) a transformé l’essai pour sa deuxième sortie à 3 ans en résistant nettement à Watayouna (Siyouni), qui l’avait suivie dans sa progression à flanc de peloton.

La mère d’Estijlaa, Yanabeeaa (Street Cry) a été achetée par Shadwell, les haras du cheik Hamdan Al Maktoum, pour 400 000 $ aux ventes de yearlings de Keeneland, dans le Kentucky, et elle a gagné sa quatrième et dernière sortie dans un handicap sur PSF à Kempton. Son premier produit par Cape Cross a été vendu 2 000 € inédit aux ventes mixtes de janvier 2017 à Goffs en Irlande.

La mère de Yanabeeaa, Queen (Sadler’s Wells) est la deuxième mère d’une double gagnante de classique à Calcutta, en Inde, issue de la belle famille d’Infamy (Shirley Heights), lauréate du Canadian International (Gr1) à Woodbine et placée de plusieurs grands Groupes outre-Manche, d’où les excellentes Innuendo (Caerleon) et Moon Queen (Sadler’s Wells).

Estiljaa est suivie d’un 2ans par Pivotal qui n’est pas déclarée en France.

 

BALTIC BARON (M3), IRE par Shamardal et Born Wild (Sadler’s Wells)
Prix de l’Hermitage (Maiden pour poulains entiers et hongres de 3ans, 1 600m), vendredi 27 avril 2018 à Chantilly

Propriétaire : Gestüt Ammerland
Entraîneur : André Fabre
Éleveur : Gestüt Ammerland
Jockey : Pierre-Charles Boudot

Le parcours de ce gagnant de maiden est quasiment le même que celui de la lauréate dans la course de pouliches correspondante, car Baltic Baron (Shamardal) courait ici pour la quatrième fois de sa carrière, la deuxième cette année, et il était toujours monté sur le podium auparavant. Il a cependant dominé avec beaucoup de style l'animateur Myholydream (Holy Roman Emperor), qu'il a laissé à trois longueurs et demi en l'espace de quelques foulées.

Sa mère Born Wild (Sadler’s Wells) est une fille de la championne Borgia (Acatenango), gagnante du Derby d’Allemagne (Gr1), du Grand Prix de Baden (Gr1) et du Hong Kong Vase sous les mêmes couleurs que la championne de l’élevage Ammerland de Dietrich von Boetticher. Gagnante d’une course seulement, un handicap en Angleterre, Born Wild a néanmoins donné de très bons chevaux, à commencer par la gagnante du Qatar Prix Vermeille (Gr1) Baltic Baroness (Shamardal), propre sœur de Baltic Baron.

Et quand on n’arrive pas à ce niveau, ça n’est pas mal non plus puisque Baltic Best (King’s Best), gagnante d’une course en Allemagne, a atteint 380 000 £ en fin d’année dernière à Newmarket alors qu’elle était pleine d’Ito.

 

ONE LAST NIGHT (F3), IRE par Elusive Quality et Danuta (Sunday Silence)
Prix Cricket Ball (Maiden de 3ans, 1 200m), mercredi 25 avril 2018 à Maisons-Laffitte

Propriétaires : Carlos & Yann Lerner, Geraldine Ryan
Entraîneur : Carlos & Yann Lerner
Éleveur : Mighty Universe Ltd
Jockey : Fabrice Véron

One Last Night (Elusive Quality) a débuté en juin dernier par une prometteuse quatre place sur cette piste mais sur 1 400 mètres et elle n’a pas été revue ensuite jusqu’à ce retour sur son hippodrome voisin.

Emmenée en pleine piste par Taxman (Congrats), la rentrante a fait la différence assez vite et elle a tenu ensuite à distance le bon finisseur Time to Fly (Wootton Bassett), avec un bon comportement des deux débutantes, la troisième Richmond Avenue (Elusive Quality), mal partie, et Captain’s Girl (Captain Marvelous), qui finit bien aussi cinquième.

Gagnante à trois reprises, la mère américaine de One Last Night, Danuta (Sunday Silence) a donné le jour à Devotee (Elusive Quality), gagnante des Oaks des Émirats (L)et placée de Gr1 aux USA.

C’est un pedigree assez amusant et cette Devotee, âgée de 11 ans et pleine de Slade Power, vient d’être adjugée 30 000 € aux ventes d’élevage Goffs en Irlande

 

PEDRO STAR (M2), FRA par Pedro the Great et Elywave (Gentlewave)
Prix Sylvan (Maiden de 2ans, 1 000m), mercredi 25 avril 2018 à Maisons-Laffitte

Propriétaires : Didier Guillemin et Laurence Baudouin
Entraîneur : Didier Guillemin
Éleveurs : Serge Bouvier et Éric Georget
Jockey : Alexandre Gavilan

Net succès de Pedro Star (Pedro the Great) pour sa troisième sortie, et pratiquement de bout en bout car il est parti le plus vite malgré son N°9 dans les stalles, tout en dehors. Le pensionnaire de Didier Guillemin, qui est également son co-propriétaire, a contenu avec assurance la tentative du deuxième Wind Test (Epaulette) à la distance tandis que Opera Chop (Amadeus Wolf) a bien fini troisième.

Pedro Star avait terminé deuxième pour ses débuts sur cette même distance à Bordeaux, puis douzième seulement à La Teste, lorsqu’il avait trébuché au départ.

Vendu 8 000 € à Didier Guillemin aux ventes de yearlings Osarus à La Teste l’an dernier, où il était présenté par le haras de Clairefontaine, Pedro Star a pour quatrième mère Vific, lauréate du Prix Robert Papin (Gr2). Plus proche de lui, sa mère, la maiden Elywave (Gentlewave), est une sœur de High Star (High Yield), un cheval qui a couru jusqu’à 10 ans, a gagné en valeur 39 dans son jeune âge, et gagné plus de 340 000 € de gains et près de 50 000 € de primes à l’éleveur.

 

ENCHANTING SKIES (F3), IRE par Sea the Stars et Estefania (Acatenango)
Prix de Chaillot (Inédites, Pouliches de 3 ans, 2 100m), Mardi 24 avril 2018 à ParisLongchamp

Propriétaire : Mayfair Speculators
Entraîneur : André Fabre
Éleveur : Gestüt Ebbesloh
Jockey : Amélie Foulon

Associée à Amélie Foulon, dont c’était le retour à Paris après deux ans d’absence, Enchanting Skies (Sea the Stars) a largement dominé les débats dans cette importante course d’inédites sur la moyenne piste. Elle a lutté d’abord avec My Sister Nat (Acclamation) et Envergure (Hurricane Run) mais s’est montrée irrésistible pour finir, en s’imposant par ¾ de longueur sur My Sister Nat, Envergure ayant plafonné dans la phase finale.

Enchanting Skies avait déjà fait parler d’elle en faisant afficher 500 000 € aux ventes de yearlings de Baden-Baden en 2016, où l’a achetée Mayfair Speculators, c’est-à-dire le propriétaire sud-africain Markus Jooste. La pouliche appartient en effet à une des plus belles familles d’Allemagne, à savoir cette d’Elle Danzig, championne et sœur de la deuxième mère de Enchanting Skies. Sa mère Estefania (Acatenango) est aussi gagnante au niveau Listed et elle a donné le jour à Empoli (Halling), gagnant de Gr1 outre-Rhin.

Principaux engagements : The Gurkha Coolmore Prix Saint-Alary (Gr1) et Prix de Diane Longines (Gr1).

 

BUGLE MAJOR (M3), USA par Mizzen Mast et Conference Call (Anabaa)
Prix Juigné (Inédits, Poulains entiers et hongres de 3 ans, 2 100m), Mardi 24 avril 2018 à ParisLongchamp

Propriétaire : Khalid Abdullah
Entraîneur : Pascal Bary
Éleveur : Juddmonte Farms
Jockey : Vincent Cheminaud

Toujours bien placé en quatrième position pour ce Prix Juigné disputé sur la moyenne piste, Bugle Major (Mizzen Mast) s’est infiltré à l’intérieur de l’animateur L’Ottoman (Silver Frost) alors que Hush Writer (Rulership), qui avait marqué les leaders, prenait son élan en pleine piste. Finalement, Bugle Major allait dominer ce dernier de plus d’une longueur and Impulsif (New Approach) bon troisième devant un prometteur Attorney (Makfi).

Bugle Major succède ainsi à son frère Teletext (Empire Maker), lauréat de ce Prix Juigné en 2014 puis troisième du Juddmonte Grand Prix de Paris (Gr1) de Gallante. Il devait aussi prendre la deuxième place du Qatar Prix Niel (Gr2) l’année suivante pour sa rentrée, avant une nouvelle interruption de carrière.

La sœur de Bugle Major par Candy Ride vient d’être vendue 190 000 $ aux ventes de Keeneland après une courte carrière de course. Leur mère Conference Call (Anabaa), termina deuxième du Total Prix Marcel Boussac (Gr1) de Zarkava, puis du Prix de la Grotte l’année suivante avant d’échouer dans la Poule d’Essai des Pouliches (Gr1).

Sa grand-mère maternelle est une sœur du crack-étalon Danehill.

Principaux engagements : QIPCO Prix du Jockey Club (Gr1), Juddmonte Grand Prix de Paris (Gr1).

 

INDEED (H3), GB par Showcasing et Argumentative (Observatory)
Prix du Mont Cenis (Inédits, Poulains entiers et hongres de 3 ans, 1 600m), Jeudi 19 avril 2018 à ParisLongchamp

Propriétaire : Khalid Abdullah
Entraîneur : Henri-François Devin
Éleveur : Juddmonte Farms
Jockey : Vincent Cheminaud

Animateur de la course, Almushref (Smart Strike) a été attaqué successivement par Orbaan (Invincible Spirit) et Arriate (Shamardal), qui s’est glissé à l’intérieur après l’open-stretch. Arriate n’a pu maintenir son effort ensuite au contraire d’Orbaan, qui n’a pourtant pas pu contenir la fin de course d’Indeed (Showcasing), l’élève de Khalid Abdullah gagnant d’une demi-longueur devant Orbaan.

Indeed était inscrit aux ventes mixtes de février à Newmarket mais absent, il devient aujourd’hui inabordable. Frère d’Epicuris (Rail Link), gagnant du Critérium de Saint-Cloud (Gr1) puis gêné par des problèmes de départ, Indeed est issu d’Argumentative (Observatory), gagnante pour ses débuts, et deux fois troisième l’année suivante à 3 ans au niveau Listed sur 1 400 puis 1 600 mètres.

 

ZARKAMIYA (F3), FRA par Frankel et Zarkava (Zamindar)
Prix de la Lancette (Inédites, Pouliches de 3 ans, 1 600m), Jeudi 19 avril 2018 à ParisLongchamp

Propriétaire : S. A. Aga Khan
Entraîneur : Alain de Royer Dupré
Éleveur : S. A. Aga Khan
Jockey : Christophe Soumillon

Les débuts de cette fille de deux cracks, Frankel (Galileo) et Zarkava (Zamindar), dont c’est déjà le sixième produit, étaient très attendus. La pouliche de l’Aga Khan, sœur du gagnant de Grand Prix de Saint-Cloud Zarak (Dubawi) mais aussi de quatre chevaux inédits à ce jour, était précédée d’une belle répitation, et engagée dans The Emirates Poule d’Essai des Pouliches (Gr1), dans le The Gurkha Coolmore Prix Saint-Alary (Gr1) et le Prix de Diane Longines (Gr1). Montée en retrait, elle a mis un peu de temps à s’équilibrer mais a dominé sûrement l’animatrice Xagère (Kendargent) et lui prendre une bonne longueur sur la main.

Elle est suivie au haras d’un mâle par Invincible Spirit et d’une pouliche née en 2017 par Siyouni.

Principaux engagements : The Emirates Poule d’Essai des Pouliches (Gr1), The Gurkha Coolmore Prix Saint-Alary (Gr1), Prix de Diane Longines (Gr1)

TROIS MÂTS (M2), FRA par Wootton Bassett et Tricky Bid (Silver Hawk)
Prix Épinard (Inédits de 2 ans, 1 000m), Mardi 17 avril 2018 à Maisons-Laffitte

Propriétaire : Theresa Marnane
Entraîneur : Matthieu Palussière
Éleveur : Jan Krauze
Jockey : Eddy Hardouin

Vite en tête sur un terrain juste collant, à l’occasion de cette rentrée retardée à Maisons-Laffitte, Trois Mâts (Wootton Bassett) a résisté de justesse à Kodiac Time (Society Rock), battue d’un nez à l’issue d’une lutte longtemps indécise.

Le pensionnaire de Matthieu Palussière et sa rivale ont laissé leurs dix adversaires à une longueur et demie. Élevé par Jan Krauze, journaliste devenu éleveur dans l’Orne après avoir correspondu du bloc soviétique pour l’AFP et le Monde, Trois Mâts est passé aux enchères en novembre dernier à Deauville où il a été acheté 18 000 € par Con Marnane, l’époux de Theresa, formant le couple à la tête de Bansha House Stud.

Jan Krauze avait acheté la mère de Trois Mâts, l’américaine Tricky Bid (Silver Hawk), deux fois gagnante dans le Midi, pour 10 000 € par l’intermédiaire de Crispin de Moubray aux ventes d’élevage 2005. Elle a depuis donné sept poulains dont Tricky Week (Sunday Break), placé de Listed qui est toujours en activité dans les Antilles. Trois Mâts est son sixième gagnant consécutif et elle a rapporté au total plus de 50 000 € en primes à l’éleveur à son acquéreur en plus du produit des ventes des poulains.

 

VLATKA (F3), IRE par Dawn Approach et Sotka (Dutch Art)
Prix Balbonella (Maiden, pouliches de 3 ans, 1 400 mètres), Mardi 17 avril 2018 à Maisons-Laffitte

Propriétaire : Alain Jathière
Entraîneur : Pia Brandt
Éleveur : Zalim Bifov
Jockey : Maxime Guyon

Après avoir mis un peu de temps à entrer dans les boîtes de départ pour cette rentrée après deux tentatives à 2 ans, Vlatka (Dawn Approach) a bien dominé ses neuf rivales sur ce parcours rectiligne en s’imposant de moins d’une longueur mais sûrement sur Vespera (Teofilo), qui finit bien.

L’an dernier, la pensionnaire de Pia Brandt avant débuté par une quatrième place sur 1 200 mètres à Deauville à trois longueurs de Fou Rire et cinq longueurs de Polydream, puis elle avait cédé sur la ligne droite après avoir pris la tête. On ne l’avait pas revue depuis.

Achetée 80 000 € par Pia Brandt aux ventes Arqana d’août 2016, l’alezane est une fille de Sotka (Dutch Art), gagnante à Maisons-Laffitte et deuxième du Prix des Rêves d’Or (L) à Vichy, et sœur du champion sprinter Sole Power (Kyllachy).

Le premier produit de Sotka, Fas (Fastnet Rock), fut un des plus grands espoirs de la saison 2017 sur le sprint mais il n’a pas concrétisé. Sotka a produit ensuite une femelle par Kodiac déjà à l’entraînement chez Pia Brandt et une autre pouliche par No Nay Never née en 2017.

 

ZAHA’S EYE (H3), FRA par Orpen et Leni Riefenstahl (Mull of Kintyre)
Prix Good Luck (Maiden, poulains entiers et hongres de 3 ans, 1 400 mètres), Mardi 17 avril 2018 à Maisons-Laffitte

Propriétaires : Thoroughbred Bloodstock Agency et Gianluca Bietolini
Entraîneur : Gianluca Bietolini
Éleveur : Razza Della Sila SRL
Jockey : Ioritz Mendizabal

Un des deux inédits dans ce maiden, pourtant engagé dès octobre dernier, Zaha’s Eye (Orpen) s’est imposé de bout en bout par quatre longueurs devant le favori Unplugged (Power) et le hongre Story of My Life (Siyouni), également pointé dès le début au premier rang.

Le frère cadet de Zaha’s Eye, un yearling par Rio de la Plata, a été racheté 3 000 € en février à Arqana. Leur mère Leni Riefenstahl (Mull of Kintyre) a gagné cinq courses en Italie et la mère de cette dernière, Rofan (Cozzene), a donné le jour à 9 vainqueurs sur 14 produits.

 

OKEEHEELEE (F3), (GB) par Dansili et Oh Beautiful (Galileo)
Prix de la Piste Ronde (Inédits de 3 ans, 1 300m PSF), Vendredi 13 avril 2018 à Chantilly

Propriétaire : George Strawbridge
Entraîneur : Freddy Head
Éleveur : George Strawbridge
Jockey : Aurélien Lemaître

Vite en tête et détachée à l’entrée de la ligne droite, Okeeheelee (Dansili) a (bien) vécu sur son avance puisqu’elle a laissé la deuxième Zabrinka (Rajsaman) à une longueur et demie.

C’est le deuxième produit de Oh Beautiful (Galileo), gagnante de Listed et deuxième du Derby de l’Ouest (L) pour le même entourage. Son premier produit, une pouliche par Oasis Dream, a été vendue 50 000 £ l’hiver dernier à Tattersalls en Angleterre. Il y a par la suite un poulain de 2ans par Lope de Vega, et une yearling par Kendargent.

Oh Beautiful a pour deuxième mère Rahaam (Secreto), d’où descendent aussi les championnes Cassandra Go (Indian Ridge), Halfway to Heaven (Pivotal) et Rhododendron (Galileo), mais aussi l’étalon Verglas (Huighest Honor), qui réussit bien en France.

 

JULIAN ROCK (M3), FRA par Invincible Spirit et Soneva (Cherokee Run)
Prix du Musée Carnavalet (Maiden, poulains entiers et hongres de 3 ans, 1 600m), Mercredi 11 avril 2018 à ParisLongchamp

Propriétaire : Aleyrion Bloodstock
Entraîneur : David Smaga
Éleveur : Aleyrion Bloodstock
Jockey : Mickaël Barzalona

Battu par le bon Magny Cours (Medaglia d’Oro) de trois longueurs pour ses débuts l’an dernier sur 1 600 mètres à Chantilly, Julian Rock (Invincible Spirit) a gagné sa première victoire de bout en bout et sans difficulté, passant le poteau avec deux longueurs d’avance sur Baltic Baron (Shamardal), qui l’a suivi dans sa progression à l’ouverture de l’open-stretch. Falcony (Soyouni), vite à côté du futur lauréat, a plafonné pour finir au contraire d’Al Adaid (Zoffany), qui lui a chipé la troisième place aux abords du poteau.

La mère de Julian Rock, Soneva (Cherokee), a remporté le Prix d’Aumale (Gr3) à 2 ans et le Prix de Lieurey (Gr3) après avoir échoué dans la Poule d’Essai sous les couleurs d’Arno Curti. Elle était entraînée par Yves de Nicolaÿ.

Ses poulains se sont bien vendus à Deauville mais Julian Rock n’a pas trouvé preneur aux ventes Arqana de yearlings en août 2016 à 300 000 €. La rapide Soneva a une 2ans par Siyouni.

Principaux engagements : Abu Dhabi Poule d’Essai des Poulains (Gr1), QIPCO Prix du Jockey Club (Gr1).

 

LA CANCHE (F3), FRA par Le Havre et L’Authie (Linamix)
Prix du Musée Rodin (Maiden, pouliches de 3 ans, 1 600m), Dimanche 8 avril 2018 à ParisLongchamp

Propriétaire : Patrick Fellous, Hugues Delloye, Alain Solal, Tony Clout
Entraîneur : Tony Clout
Éleveur : Hugues Delloye, Alain Solal, Tony Clout
Jockey : Tony Piccone

Premier maiden disputé sur l’hippodrome de ParisLongchamp, le Prix du Musée Rodin est revenu à La Canche (Le Havre), dont c’était la sixième sortie, et la première cette année. Deuxième pour ses débuts en avril 2017, elle s’est placée à chaque sortie à 2 ans sur des distances allant de 1 000 à 1 600 mètres.

Or pour cette rentrée, la pensionnaire de Tony Clout s’est irrésistiblement détachée de trois longueurs dans la phase finale. Sa mère L’Authie (Linamix) a pris la troisième du Prix Renaud du Vivier (Gr1) sur les haies d’Auteuil. C’est une sœur utérine du bon stayer Cléty (Sillery). Elle a été élevée par Hugues Delloye, Alain Solal et Tony Clout, qui se sont associés ensuite à Patrick Fellous.

 

GALOUSKA (F3), FRA par Kentucky Dynamite et Calia (Orpen)
Prix Nikellora (Inédites, pouliches de 3 ans, 1 600m), Jeudi 5 avril 2018 à Saint-Cloud

Propriétaire : Alain Louis-Dreyfus
Entraîneur : David Smaga
Éleveur : Alain Louis-Dreyfus
Jockey : Mickaëlle Michel

Vite au premier rang, Galouska (Kentucky Dynamite) a résisté jusqu’au bout à Hallucinante (Dubawi), qui ne l’a jamais laissée se relâcher et n’a été battue que d’une tête) alors que Saccharose (Exceed and Excel) restait bonne troisième devant une Much Loved (Masterstroke) venue de très loin dans un bon style. Galouska appartient à son éleveur, Alain-Louis Dreyfus.

Sa mère Calia (Orpen), gagnante d’une course, a été vendue 5 000 € à l’amiable en février dernier à Arqana pleine d’Anodin.

La sœur de Galouska par Makfi est à l’entraînement chez David Smaga, et un mâle par Anodin est né en 2017.

 

HOURTIN (H3), FRA par Lawman et Alnamara (Linamix)
Prix Sica Boy (Inédits, poulains entiers et hongres de 3 ans, 1 600m), Jeudi 5 avril 2018 à Saint-Cloud

Propriétaire : Laghi France
Entraîneur : Pascal Bary
Éleveur : Angeville Racing Club Ltd
Jockey : Christophe Soumillon

L’animateur Latinius (Kouroun) a tenté sa chance de bonne heure mais s’il a su repousser la première attaque de Time To Fly (Wootton Bassett), il n’a en revanche rien pu contre Hourtin (Lawman), venu progressivement en pleine piste s’imposer nettement, par une bonne longueur, tandis que venu de loin, Hortzadar (Sepoy) finissait en trombe à la troisième place devant Time To Fly.

Entraîné par Pascal Bary pour Laghi France, Hourtin a été élevé dans le Calvados par Angeville Racing Club. Présenté par le Haras du Cadran aux ventes de yearlings Arqana en octobre 2016, il a été acheté 90 000 € par Pascal Bary. Deux de ses sœurs utérines par Dalakhani et Exceed and Excel ont été vendues respectivement 65 000 € et 50 000 € aux dernières ventes d’élevage Arqana.

Leur mère Alnamara (Linamix) a gagné une Listed et elle a aussi produit Alnadana (Danehill Dancer), gagnante du Prix Messidor (Gr3) sous les couleurs de l’Aga Khan, son éleveur. Elle a donné depuis Hourtin un mâle par Mastrecraftsman né en 2017.

 

SEXY METRO (M2, photo principale), FRA par Diamond Green et Mindset (Vettori)
Prix du Premier Pas (Inédits, 2 ans, 1 000m), Mardi 3 avril 2018 à Chantilly

Propriétaire : Écurie Jules Ouaki, Didier Guillemin, Mathieu Daguzan-Garros
Entraîneur : Didier Guillemin
Éleveur : Mathieu Daguzan-Garros
Jockey : Alexandre Gavilan

Cinq longueurs à l’arrivée sanctionnent la domination de Sexy Metro (Diamond Green) sur ses six adversaires dont Propose A Toast (Elusive City), elle-même à deux longueurs de ses poursuivants.

Élevé par Mathieu Daguzan-Garros, qui en est resté co-propriétaire car le poulain a été deux fois absent des ventes de yearlings Arqana, en octobre et en décembre dernier, où l’avait inscrit le Haras des Granges de son éleveur.

Sa mère Mindset (Vettori) a gagné une seule fois à Pau, et elle a donné à ce jour quatre gagnants dont Mindsomer (Diamond Green), 4ème du Prix des Chênes (Gr3) en fin d’année de 2 ans puis exporté au Maroc, et Birdparker (Never On Sunday), troisième du Grand Steeple des 4ans à Cagnes (L).

 

HOMÉRIQUE (F3), USA par Exchange Rate et Chiquita Picosa (Congaree)
Prix de Brunehaut (Maiden, Pouliches de 3 ans, 2 000m), Mardi 3 avril 2018 à Chantilly

Propriétaire : Écurie de Montlahuc
Entraîneur : Francis Graffard
Éleveur : Nicolas et François Drion
Jockey : Cristian Demuro

La débutante Homérique (Exchange Rate) a surclassé le lot et gagné de huit longueurs après avoir attendu en retrait et s’être rapprochée au début de la ligne droite. Rachetée 34 000 $ foal à Keeneland dans le Kentucky, où elle est née, la grise a été  à nouveau rachetée 22 000 £ yearling à Newmarket, puis enfin vendue aux breeze-ups d’Arqana en mai dernier, lorsqu’elle a été adjugée 75 000 € à Broadhurst Agency (Laurent Benoît).

Sa mère est une sœur de placée des Guinées et des Oaks à Dubaï, de la famille de White Moonstone (Dynaformer), une acquisition de Godolphin aux ventes américains qui s’imposa dans le Fillies’ Mile (Gr1) à 2 ans en 2010.

Principaux engagements : The Gurkha Coolmore Prix Saint-Alary (Gr1)

 

NATURALLY HIGH (M3), FRA par Camelot et Just Little (Grand Slam)
Prix du Pont du Roi (Maiden, Poulains entiers et hongres de 3 ans, 2 000m), Mardi 3 avril 2018 à Chantilly

Propriétaire : Écurie Jean-Louis Bouchard
Entraîneur : Pascal Bary
Éleveur : Oceanic Bloodstock et Ariane Gravereaux
Jockey : Théo Bachelot

Facile victoire de Naturally High (Camelot) qui est venu dominer El Manifico (High Chaparral) après l’avoir suivi à flanc de peloton. Ce dernier accumulait pour sa rentrée une troisième deuxième place consécutive.

Naturally High avait lui aussi débuté l’an dernier mais il n’avait couru qu’à deux reprises alors pour terminer neuvième dans le Prix de Crévecoeur remporté par le champion Olmedo (Declaration of War) à l’occasion de leurs débuts, puis deuxième à Saint-Cloud, battu de peu par Five Ice Cubes (Rip Van Winkle).

Présenté par le Haras des Capucines aux vents d’août 2016, Naturally High avait été acheté 160 000 € par Gérard Larrieu (Chantilly Bloodstock) pour Jean-Louis Bouchard. C’est un frère de Justwantacontact (Rock of Gibraltar), gagnant de Listed à Toulouse exporté en Australie, et sa sœur par Holy Roman Emperor n’a pas trouvé acquéreur aux dernières ventes d’élevage Arqana.

Après Naturally High, sa mère Just Little (Grand Slam), gagnante du Prix Vanteaux, a donné une 2ans par Siyouni et un mâle par Lope de Vega.

Principaux engagements : QIPCO Prix du Jockey Club (Gr1) et Juddmonte Grand Prix de Paris (Gr1).

 

AWAAMIR (M3), (IRE) par Dark Angel et Sorcière (Orpen)
Prix des Cotes d’Orléans (3 ans, 1 200m), Mardi 3 avril 2018 à Chantilly

Propriétaire : Hamdan Al Maktoum
Entraîneur : John Hammond
Éleveur : Petra Bloodstock Agency Ltd
Jockey : Ronan Thomas

Deuxième à Chantilly puis troisième à Fontainebleau l’an dernier sur cette même distance de 1 200 mètres, Awaamir (Dark Angel) a dû s’employer jusqu’au bout pour résister à Cabotin (Kendargent), qui a lui aussi tutoyé la victoire à plusieurs reprises l’an passé.

Élevé par Petra Bloodstock et présenté aux ventes Arqana de yearlings en août 2016, il a été adjugé 150 000 € à Shadwell, l’élevage de Hamdan Al Maktoum, dont il porte désormais les couleurs. Sa mère Sorcière (Orpen) a depuis produit un mâle qui était absent aux ventes de yearlings Arqana de l’été dernier.

 

POLLARA (F3), IRE par Camelot et Brooklyn’s Storm (Storm Cat)
Prix Sicarelle (Maiden, Pouliches de 3 ans, 2 400m), Lundi 2 avril 2018 à Saint-Cloud

Propriétaire : Ilse Smits
Entraîneur : Francis Graffard
Éleveur : Paget Bloodstock
Jockey : Pierre-Charles Boudot

L’inédite Pollara (Camelot) a pris nettement le dessus sur la rentrante Lolldaiga (Teofilo) dans les deux cents derniers mètres après avoir suivi les leaders Allotria (Soldier Hollow) et Pure Elegance (Galileo). La pensionnaire de Francis Graffard s’impose finalement de deux longueurs sur sa meilleure rivale, elle-même détachée de ses poursuivantes par deux longueurs et demi.

Élevée en Irlande par Paget Bloodstock, Pollara a été adjugée 160 000 £ aux ventes de Newmarket comme yearling à l’agence BBA Ireland. Elle court sous les couleurs de Ilse Smits, et sa mère Brooklyn’s Storm (Storm Cat) avait coûté 70 000 € aux ventes d’élevage Arqana en 2011, où Horse France l’avait achetée à Wertheimer&Frère après qu’elle eût remporté deux victoires, pour ses débuts à Chantilly et pour ses adieux dans la baie de San Francisco, à Bay Meadows. Elle devait ensuite donner quatre produits pour l’élevage Wertheimer, dont Stormina (Gulch), gagnante de Listed aux USA et mère de la bonne Silasol (Monsun), gagnante du Total Prix Marcel Boussac (Gr1) et du Pour Moi Coolmore Prix Saint-Alary (Gr1).

Pollara est sa meilleure pouliche depuis et Brooklyn’s Storm a donné une 2ans également signée Camelot.

Principaux engagements : Prix Pénélope (Gr3)

 

RABDAN (M3), (GB) par Frankel et Shotgun Gulch (Thunder Gulch)
Prix Amour Drake (Maiden, Poulains entiers et hongres de 3 ans, 2 400m), Lundi 2 avril 2018 à Saint-Cloud

Propriétaire : Al Shaqab Racing
Entraîneur : André Fabre
Éleveur : Al Shaqab Racing
Jockey : Grégory Benoist

L’athlétique Rabdan (Frankel) n’a fait qu’une bouchée de ses neuf adversaires sur ces 2 400 mètres et son meilleur adversaire, Ziyad (Rock of Gibraltar) termine à neuf longueurs… Le pensionnaire d’André Fabre n’avait rien pu contre Emerald Master (Mastercrafstman) lors de leurs débuts communs en octobre dernier dans un terrain également lourd. Il a sans doute évolué dans l’hiver.

Rabdan est un fils de Shotgun Gulch (Thunder Gulch), gagnante de Groupe 1 achetée 1,6 million de dollars en 2012 à Keeneland aux USA pleine de Bernardini, d’un poulain qui n’a pas gagné. La jument avait gagné Groupe 1 aux Etats-Unis et après Rabdan, elle a donné Watan, un 2ans par Toronado.

Principaux engagements : QIPCO Prix du Jockey Club (Gr1) et Juddmonte Grand Prix de Paris (Gr1).

 

 

OBSTACLE

 

 

SHAHINA DU BERLAIS (F3), (GB) par Saint des Saints et Shanon du Berlais (Turgeon)
Prix Géographie (Inédites de 3 ans, HAIES 3 000m), Jeudi 12 avril 2018 à Auteuil

Propriétaires : Pascal Magne, Arnaud Chaillé-Chaillé, Catherine Pousin, Hubert Mauillon
Entraîneur : Arnaud Chaillé-Chaillé
Éleveur : Haras du Berlais et Catherine Pousin
Jockey : Pierre Dubourg

Après avoir laissé Thrilling (Network) mener depuis le début, Shahina du Berlais (Saint des Saints) est venue dominer sûrement sur le plat, sans pour autant que l’animatrice ne se rende aussitôt puisqu’elle est restée à une bonne longueur de la gagnante. Bon comportement aussi de la troisième Lamarckise (Martaline) et de la quatrième Foja (Masterstroke), en retrait.

L’entraîneur Arnaud Chaillé-Chaillé aura donc réussi le doublé dans ces courses d’inédits de 3 ans, quelques jours après la victoire de Beaumec de Houelle (lire ci-dessous).

La mère de Shahina du Berlais, Shanon du Berlais (Turgeon), vient d’être vendue pleine d’un propre frère ou d’une propre sœur de Shahina pour 140 000 € aux ventes d’élevage Arqana à Highflyer Bloodstock. C’est en effet une sœur de Madison du Berlais (Indian River) et de Hilton du Berlais (Saint des Saints), tous deux gagnants sur les obstacles au niveau Groupe et placés de Gr1, en France ou en Angleterre.

Après Shahina, la jument avait donné une autre fille de Saint des Saints, puis un mâle par Poliglote.

 

BEAUMEC DE HOUELLE (M3), (GB) par Martaline et Zandalee (Trempolino)
Prix Grandak (Inédits, poulains entiers et hongres de 3 ans, HAIES 3 000m), Samedi 7 avril 2018 à Auteuil

Propriétaire : Franck Leblanc
Entraîneur : Arnaud Chaillé-Chaillé
Éleveur : Franck Leblanc
Jockey : Pierre Dubourg

Toujours bien placé au sein du peloton, Beaumec de Houelle (Martaline) est venu au centre de la piste mettre en échec Adjali (Kamsin) pour l’entraînement d’Arnaud Chaillé-Chaillé et la casaque de Franck Leblanc, l’entraîneur de trotteurs, qui est aussi son éleveur. Il a acheté la mère de Beaumec de Houelle, Zandalee (Trempolino), gagnante de 4 courses en obstacles pour Guy Pariente chez Yannick Fouin, pour 20 000 € en décembre 2013 aux ventes d’élevage Arqana.

Depuis, Zandalee a donné une femelle par Poliglote de 2 ans, et un mâle par Martaline.