Les gagnants de maiden de novembre

12 novembre 2018

Chaque semaine, et au fil de chaque mois, nous mettons à jour la revue des gagnants des courses d’inédits et des maidens disputés sur les hippodromes de France Galop, occasion de découvrir quelques-uns des champions de demain…

OBLIGATE (F2), FRA par Frankel et Responsible (Oasis Dream)
Prix Douve (Inédites de 2 ans, 1 500m), vendredi 9 novembre 2018 à Saint-Cloud

Propriétaire :  Khalid Abdullah
Entraîneur : Pascal Bary
Éleveurs : Juddmonte farms
Jockey : Vincent Cheminaud

Vite en tête, Obligate (Frankel) a repoussé toutes les attaques et a semblé dominer plus facilement que ne l’indique la tête qui la sépare à l’arrivée de la pugnace deuxième Suquitho (Authorized). Vite à l’attaque dans la phase finale mais jamais dangereuse, Edisa (Kitten’s Joy) termine troisième à deux longueurs et demi.

La mère d’Obligate, Responsible (Oasis Dream), n’a pas couru mais c’est une sœur des champions Dansili (Danehill), Banks Hill (Danehill), Cacique (Danehill), Champs Elysées (Danehill), Deluxe (Storm Cat). Une origine qui se prive de tout commentaire ! Obligate est sans doute son premier produit également. Si elle n’a pas couru, Responsible n’en est pas moins devenue une vedette du petit écran car une équipe de la chaîne de TV britannique ITV a suivi la naissance de son deuxième produit de Frankel, un mâle né en 2017 (lire la vidéo à cette adresse) devant les caméras. Cette année, elle est allée visiter Siyouni.

 

URWALD (M2), (GB) par Le Havre et Waldjagd (Observatory)
Prix Antivari (Inédits entiers et hongres de 2 ans, 1 500m), vendredi 9 novembre 2018 à Saint-Cloud

Propriétaire :  SCEA Haras de Saint-Pair
Entraîneur :  André Fabre
Éleveurs :  SCEA Haras de Saint-Pair
Jockey : Amélie Foulon

Bien parti, puis relayé à son intérieur par Arise (Makfi) puis Savoir Aimer (Authorized), Urwald (Le Havre) a galopé en dehors des leaders puis il est allé se coller à la lice extérieure dans la dernière ligne droite pour gagner sûrement avec une longueur et demi d’avance sur Arise, le bon finisseur Kiev (Olympic Glory) et Arifushi (Epaulette).

Élevé par le haras de Saint-Pair, Urwald a pour sœur la 4ans Waldfee (Dansili), qui est inscrite au catalogue de la vente d’élevage Arqana. Leur sœur par Muhaarar a été vendue 120 000 € aux ventes d’octobre à Deauville et une fille d’Intello née cette année est à suivre. Deuxième du Diana-Trial (Gr2), leur mère Waldjagd (Observatory) est une fille de la classique allemande Wurftaube (Acatenango), gagnante du St. Leger allemand et mère du gagnant de Derby allemand (Gr1) Waldpark (Dubawi). C’est aussi la famille du gagnant de St.Leger Masked Marvel (Montjeu) et celle de Waldgeist (Galileo), comme lui alezan mais avec moins de blanc.

 

CAPTAIN’S GIRL (F3), FRA par Captain Marvelous et New Style (Tertullian)
Prix de la Chapelle Saint-Pierre (Maiden de 3 ans, 1 300m PSF), Mercredi 7 novembre 2018 à Chantilly

Propriétaire :  Equotair
Entraîneur :  Pascal Bary
Éleveurs :  Larissa Kneip et Sandrine Grevet
Jockey : Christophe Soumillon

C’était la sixième tentative de Captain’s Girl (Captain Marvelous) mais aussi la première sur la piste en sable fibré. La pensionnaire de Pascal Bary avait enregistré jusqu’alors son meilleur classement avec une troisième place à réclamer, suivie d’une neuvième place dans un handicap en valeur 34,5.

Captain’s Girl a été payée 20 000 € aux ventes Osarus yearling par NBB Racing (Nicolas Bertran de Balanda) et la pouliche est passée sous les couleurs de Moïse Ohanah (photo à droite du jockey). Sa sœur par Sommerabend a été rachetée 3 000 € aux ventes Osarus de l’été 2017.

Leur mère New Style (Tertullian), gagnante d’une course, a désormais donné cinq gagnants. Une autre fille par Captain Marvelous est née de cette union cette année.

 

QU’HUBO (m2), FRA par Siyouni et Pestagua (Lawman)
Prix de la Seigneurerie (Inédits de 2 ans, 1 300m PSF), Mercredi 7 novembre 2018 à Chantilly

Propriétaire :  Roberto Cocheteux Tierno
Entraîneur :  Xavier Demeaulte
Éleveurs :  Louise Thomas-Kleparski et Roberto Cocheteux Tierno
Jockey : Pierre-Charles Boudot

Vite à proximité des leaders, Qu’Hubo (Siyouni) a mis un peu de temps à venir à bout de l’animateur Flaming Heart (Sommerabend), qui menait encore à deux cents mètres du bout, mais il a dominé assez sûrement ensuite alors qu’à une longueur, la favorite Subridere (Intrello) finissait bien après avoir galopé à l’arrière-garde. On note aussi la bonne fin de course de Menthe Pastille (Style Vendome), en retrait à la septième place.

Qu’Hubo a été adjugé 84 000 € à Deauville mais il court maintenant sous les couleurs de son co-éleveur Roberto Cocheteux Tierno. La sœur du poulain, gagnante, par Lope de Vega est à vendre en décembre aux ventes d’élevage Arqana.

La mère Pestagua (Lawman) est gagnante à Maisons-Laffitte et c’est une sœur de Sunday Nectar (Footstesinthesand), gagnante de Listed en Italie, de la famille de la précoce et bonne Gwenseb, mère de gagnants de groupe pour Wertheimer & Frère.

Après Qu’Hubo, Pestagua a donné une femelle par Intello et une autre pouliche par Wootton Bassett.

 

RECOVER ME (F3), FRA par Fastnet Rock et Marie Rossa (Testa Rossa)
Prix Poliglote (Maiden de 3 ans, 2 100m), Mardi 6 novembre 2018 à Saint-Cloud

Propriétaire :  Succession Moratalla
Entraîneur :  Alain de Royer Dupré
Éleveur :  Oceanic Bloodstock, Ariane Gravereaux
Jockey : Stéphane Pasquier

Longtemps dernière sur ce parcours très souple, Recover Me (Fastnet Rock) a longtemps patienté pour se rapprocher progressivement dans les quatre cents derniers mètres et dominer sûrement le favori Act of God (Camelot), qui avait pris l’ascendant au début de la ligne droite contre les fusains tout à l’extérieur. On notera que parmi les six chevaux qui ont devancé Recover Me, trois sont par Camelot, comme le cheval qu’elle a battu cette fois.

C’était la troisième sortie du représentant de la casaque Moratalla après deux quatrièmes places à Evreux puis à Chantilly. Recover Me a été achetée 125 000 € aux ventes Arqana par Broadhurst Agency (Laurent Benoît) mais sa sœur par Camelot a coûté 90 000 € aux ventes d’octobre dernier à Deauville quand son co-éleveur Oceanic Bloddstock (Michel Zerolo) l’a achetée.

Marie Rossa (Testa Rossa), issue elle aussi d’un étalon australien, a gagné une course, à Longchamp, et elle a donné le jour au bon miler Zvarov (Elusive City). Elle est elle-même la fille de bonne Marie de Ken (Kendor), gagnante du Prix Fille de l’Air (Gr3) et mère de l’excellente Ana Marie (Anabaa), gagnante du Prix d’Harcourt (Gr2) mais aussi deuxième des Nassau Stakes (Gr1) et du Qatar prix Vermeille (Gr1) sous la casaque Bader.