Le défilé du Prix de Diane Longines 2017

15 juin 2017

photos scoopdyga.com

Tout savoir sur les 16 participantes au Prix de Diane Longines 2017, dimanche 18 juin à Chantilly.

1 - SHUTTER SPEED (Corde 14) 

Entraîneur : John Gosden 

Propriétaire : Khalid Abdullah 

Jockey : Lanfranco Dettori 

L’anglaise Shutter Speed est l’une des deux pouliches qui se présentent au départ encore invaincue. Cette donnée est loin d’être anodine : La Cressonnière, lauréate en 2016, Avenir Certain en 2014, Trêve en 2013, Valyra en 2012, ou encore Golden Lilac en 2011, s’étaient également présentées au départ de la course avec un palmarès vierge de défaite. 

Shutter Speed a couru trois fois, dont deux cette année, et a laissé une belle impression de facilité lors de son dernier succès, dans les Musidora Stakes (Groupe 3). Elle appartient à Khalid Abdullah, est entraînée par John Gosden et sera montée par Lanfranco Dettori. C’est ce trio qui a remporté les Oaks d’Epsom, l’équivalent anglais de notre Prix de Diane Longines, il y a deux semaines avec Enable. Le verdict du crack jockey est sans appel : pour lui, Shutter Speed est meilleure qu'Enable sur la distance des 2 100 mètres. Si c’est bien le cas, il ne faut pas chercher plus loin la lauréate ! John Gosden et Lanfranco Dettori ont remporté cette course en 2015 avec Star of Seville, qui venait de décevoir dans les Oaks. 

2 – NORMANDIE (corde : 2) 

Entraîneur : Pia Brandt 

Propriétaires : Laurent Dassault, Cofinvest et Haras d’Étreham 

Jockey : Grégory Benoist 

Normandie s’est imposée une fois, dans un maiden sur le mile de Maisons-Laffitte. C’est une fille de Redoute’s Choice qui aura donc ses premiers partants dans le classique cantilien. Sa deuxième mère a remporté le Preis der Diana (Gr1), l’équivalent allemand du Prix de Diane. Normandie vient de se classer huitième dans le Prix Finlande (Listed) de Monroe Bay. Les deux pouliches vont se retrouver dimanche à Chantilly. C’était son premier essai à ce niveau. Mais, à 2ans, elle avait conclu deuxième de Thaïs dans un maiden. Cette dernière vient de remporter le Prix des Lilas (Listed). Normandie découvrira la distance à l’occasion de cette course. Elle est engagée dans le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1). 

Pia Brandt, l’entraîneur de Normandie, a effectué une percée spectaculaire parmi les entraîneurs français ces dernières années. Cette Suédoise est installée à Chantilly et elle a gagné son premier Groupe 1 en 2016. Avec Camprock, elle a pris part au Prix de Diane sans succès l’an dernier. 

3 - MONROE BAY (Corde 3) 

Propriétaires : Écurie Jean-Louis Bouchard & Lady Chryss O’Reilly 

Entraîneur : Pascal Bary 

Jockey : Gérald Mossé 

Monroe Bay a gagné son ticket pour le Prix de Diane Longines en remportant le Prix Finlande, une Listed courue sur 1 800 mètres le 28 mai. Auparavant, cette pouliche appartenant en association à Jean-Louis Bouchard et à Chryss O’Reilly avait fortement déçu dans le The Gurkha Coolmore Prix Saint-Alary (Groupe 1), où elle ne s’était pas montrée très coopérative. Pascal Bary a alors décidé de la munir d’oeillères et cet artifice lui a permis de gagner en sérieux. Auparavant, la pouliche avait séduit en prenant la deuxième place du Prix Vanteaux (Groupe 3), à une courte tête de Gold Luck. Elle avait gagné pour ses débuts, à 2 ans, l’important Prix de la Cascade. Elle battait ce jour-là Turf Laurel, autre pouliche qui sera aussi au départ dimanche. 

4 – HAYA OF FORTUNE (corde : 16) 

Entraîneur : Norbert Leenders 

Propriétaire : Odette Fau 

Jockey : Théo Bachelot 

Haya of Fortune sera le premier partant dans le Prix de Diane Longines (Gr1), et dans un Groupe 1, de Norbert Leenders, un professionnel mayennais très expérimenté. Odette Fau, le propriétaire et éleveur de la pouliche, a déjà couru cette épreuve. C’était en 2011, avec Haya Landa, la soeur d’Haya of Fortune, qui s’était classée quatrième de l’édition de Golden Lilac. Odette Fau, qui est à la tête de plusieurs restaurants, dont le très connu "Au vieux Paris d'Arcole", n’a pas peur des challenges. Ainsi, Haya Landa faisait figure de petit poucet au départ du Qatar Prix de l’Arc de Triomphe. Elle avait pourtant décroché une belle quatrième place. Haya of Fortune semblent s’inscrire dans les pas de son aînée. La pouliche reste sur une victoire dans un handicap à Chantilly sur 2 000 mètres. Elle a décroché son black type l’an dernier, en se classant troisième du Prix Étalons la Cauvinière - Critérium de l'Ouest (L). 

5 - SENGA (Corde 8) 

Entraîneur : Pascal Bary 

Propriétaire : Flaxman Stables Ireland Ltd.

Jockey : Stéphane Pasquier 

Senga va évoluer pour la première fois sur 2 100 mètres à l’occasion du Prix de Diane Longines, elle qui n’a jamais couru sur plus long que 1 600 mètres. Sa performance dans le Prix de Sandringham, un Groupe 2 disputé le 4 juin dernier, a certainement influencé son entourage. La pouliche concluait troisième de l’épreuve et avait, ce jour-là, mis du temps à franchement accélérer, ce qui peut indiquer qu’elle a besoin de plus de distance pour fournir sa meilleure valeur. 

Senga a montré des moyens dès son année de 2 ans, où elle a couru à trois reprises. Elle s’était notamment classée quatrième du Total Prix Marcel Boussac, un Groupe 1 qui couronne la meilleure pouliche de 2 ans en France. Elle n’avait pas eu un parcours idéal mais sa fin de course a crevé l’écran. Pour sa rentrée à 3 ans, elle a remporté le Prix de la Grotte - Étalon Kendargent, un Groupe 3 préparant soit à l’Abu Dhabi Poule d’Essai des Pouliches, soit à son pendant anglais, les 1.000 Guinées. Ce jour-là, elle avait déjà mis un peu de temps à vraiment enclencher. Restée en France, Senga a conclu onzième de l’Abu Dhabi Poule d’Essai des Pouliches, Groupe 1 sur le mile à Deauville. Cette performance doit être oubliée car la piste était souple ce jour-là et Senga n’a pas du tout aimé cela, n’arrivant pas à trouver son action. Son entourage a choisi de lui faire tenter sa chance dans le Prix de Diane plutôt que dans les Coronation Stakes, Groupe 1 sur 1 600 mètres à Royal Ascot. Senga doit rassurer, mais si la piste est rapide, elle aura une chance à défendre. 

6 – KITESURF (corde : 12) 

Entraîneur : André Fabre 

Propriétaire : Godolphin 

Jockey : Mickaël Barzalona 

André Fabre a gagné quatre fois le Prix de Diane Longines. Le dernier succès de l’entraîneur cantilien remonte en 2011 avec Golden Lilac. En 2017, il présente Kitesurf, une fille de Dubawi. Un seul produit du top-étalon de Darley est monté sur le podium du classique : Left Hand en 2016. Le cheikh Mohammed Al Maktoum a remporté cette épreuve à deux reprises. Son élève et représentante Kitesurf reste sur un net succès dans le Prix de Royaumont (Gr3), sur 2 400 mètres et en terrain bon souple. La pouliche est sur la montante. Ses deux victoires ont été acquises sur la distance précitée. Lors de ses deux tentatives sur plus court, elle a été battue. Le 7 mai, elle s’est notamment classée deuxième, à deux longueurs, du Prix de la Seine (Listed), sur 2 200 mètres à Chantilly. Ce jour-là, elle était battue par Musawaah. L’entourage de Kitesurf a alors évoqué le fait qu’elle serait mieux sur 2 400 mètres. Et effectivement, sur cette distance, dans le Royaumont, la pensionnaire d’André Fabre a nettement dominé Musawaah. 

7 - ONTHEMOONAGAIN (Corde 10) 

Propriétaire : Jean-Louis Tepper/Gérard Augustin-Normand 

Entraîneur : Jean-Claude Rouget 

Jockey : Christophe Soumillon 

Onthemoonagain a un profil singulier dans la mesure où elle n’a couru qu’une fois cette année. C’était à Toulouse, à l’occasion du Prix Caravelle - Haras des Granges, une Listed réservée aux femelles. Onthemoonagain s’imposait sûrement et confirmait les moyens qu’elle avait laissés entrevoir à 2 ans, quand elle avait conclu sa saison par une troisième place dans le Prix des Réservoirs, Groupe 3 également réservé aux seules femelles. Des combats difficiles ont été épargnés à Onthemoonagain et cette fraîcheur peut payer. Elle a prouvé que la distance ne serait pas un souci pour elle. Elle appartient à l'association Jean-Louis Tepper et Gérard Augustin-Normand. La casaque de ce dernier a brillé l’an dernier avec La Cressonnière et en 2014 avec Avenir Certain. Toutes les deux étaient entraînées par Jean-Claude Rouget, comme Onthemoonagain ! 

8 – YELLOW STORM (corde : 5) 

Entraîneur : Alain Couétil 

Propriétaires : Haras du Logis, Alexandre & Sandra Karnikian 

Jockey : Maryline Éon 

Yellow Storm sera une attraction à elle seule, puisqu’elle sera montée par une femme, Marilyne Éon, ce qui est inédit dans l’histoire moderne de la course. Maryline Éon vient d’être récompensée lors du Gala des Courses par le trophée de la femme jockey : c’est elle qui a gagné le plus de courses l’an dernier. 

Yellow Storm est l’un des quatre produits issus du peu connu Tiberius Caesar. Ce dernier avait gagné un Groupe 3 sur le mile à 4 ans et a continué sa carrière pour cinq autres saisons. Il officie en tant que souffleur au haras du Logis et a donc très peu reproduit. Il est également le père de Tiberian, récent vainqueur du Prix d’Hédouville (Gr3). Entraînée par Alain Couétil, comme Tiberian, Yellow Storm vient de s’imposer dans le Prix Dominique Ingres, une Classe 2 sur 2 300 mètres à Senonnes-Pouancé. Avant cette victoire, elle n’avait couru que deux fois, se classant douzième et dixième. La pouliche du haras du Logis et d’Alexandre et Sandra Karnikian se présente dans ce Prix de Diane Longines (Gr1) en qualité d’outsider car elle est l’une des moins titrées. Elle fait partie des pouliches entraînées dans l’Ouest. Alain Couétil est l’un des entraîneurs de province les plus en vue et il est régulièrement représenté dans les Groupes 1 mais n’a jamais gagné à ce niveau. 

9 – MADEMOISELLE MARIE (corde : 9) 

Entraîneur : Keven Borgel 

Propriétaire : LH 

Jockey : Tony Piccone 

La présence de Mademoiselle Marie au départ du Prix de Diane est une première pour le centre d’entraînement de Calas. En effet, avant elle, jamais une pouliche entraînée dans la région de Marseille n’avait pris part au classique cantilien. C’est aussi le premier partant à ce niveau de son entraîneur, Keven Borgel. Ce dernier a eu le nez creux en achetant à réclamer cette pouliche, au mois d’août de ses 2 ans. Très dure, elle a couru dix fois lors de sa première année de compétition. À une exception près, elle a terminé à sept reprises parmi les cinq premiers en huit sorties, avec notamment deux victoires en fin d’année de 2 ans, dont le Prix Delahante (Listed). Ce succès a incité son entourage à prendre la route du Diane 2017. 

Pour sa rentrée à 3 ans, Mademoiselle Marie s’est classée bonne deuxième du Prix Rose de Mai (Listed). Encore dernière à 200 mètres de l’arrivée, elle a fini très vite pour échouer à moins d’une longueur. Face à des pouliches qu’elle retrouvera dimanche, elle s’est ensuite classée sixième du Prix Pénelope (Groupe 3) et cinquième du Prix Cléopâtre (Groupe 3). La pouliche a bien travaillé récemment. Elle sera montée par un jockey d’origine marseillaise, Tony Piccone. 

10 - VUE FANTASTIQUE (Corde 15) 

Entraîneur : Fabrice Chappet 

Propriétaire : Martin S. Schwartz Racing 

Jockey : Olivier Peslier 

Vue Fantastique dépend d’un entraînement très en forme depuis le début de l’année, celui du Cantilien Fabrice Chappet. Ce dernier a remporté son premier Groupe 1 il y a quelques semaines grâce à Précieuse, lauréate de l’Abu Dhabi Poule d’Essai des Pouliches. Le lendemain, Vue Fantastique, candidate à ce Prix de Diane Longines, se classait deuxième du The Gurkha Coolmore Prix Saint-Alary, un autre Groupe 1. Elle était devancée à la régulière par l’anglaise Sobetsu, qui a depuis été nettement dominée dans les Oaks d’Epsom. Mais pour l’entraîneur de cette dernière, cet échec est à mettre sur le compte des 2 400 mètres, une distance trop longue pour elle. Si Vue Fantastique ne peut être considérée comme l’une des favorites, elle a une chance régulière pour les places, d’autant plus qu’elle montre des progrès à chacune de ses sorties. Son propriétaire, l’Américain Martin Schwartz, est un grand amateur de pouliches françaises et de ce Prix de Diane Longines en particulier. Il a remporté la course en 2009 avec la pouliche Stacelita. 

11 - RHODODENDRON (Corde 11) 

Entraîneur : Aidan O’Brien 

Propriétaires : Mme John Magnier, Derrick Smith et Michael Tabor 

Jockey : Ryan Moore 

Rhododendron est une représentante des Irlandais de Coolmore. Elle est entraînée par Aidan O’Brien, lequel n’a encore jamais remporté le Prix de Diane Longines. Rhododendron est une bonne pouliche. Elle a couru à cinq reprises à 2 ans, concluant son année sur une victoire dans le Dubai Fillies’ Mile, un Groupe 1 disputé en Angleterre, à Newmarket. Son entraîneur lui a ensuite laissé du temps et elle a effectué sa rentrée dans les 1.000 Guinées de Newmarket. La pouliche y a conclu deuxième de sa camarade d’entraînement Winter, laquelle a remporté depuis les 1.000 Guinées d’Irlande. L’entourage de Rhododendron a ensuite choisi d’aligner la pouliche dans les Oaks d’Epsom, l’équivalent anglais du Diane, mais sur 2 400 mètres. Rhododendron y a conclu deuxième d’Enable, à cinq longueurs, n’arrivant pas à suivre l’accélération de la gagnante. La distance, tout comme le terrain souple, n’ont peut-être pas été sa tasse de thé. Sur 2 100 mètres et une piste rapide, il faudra s’en méfier. 

12 – PANTHELIA (corde : 7) 

Entraîneur : Philippe Sogorb 

Propriétaire : Guy Pariente 

Jockey : Jean-Bernard Eyquem 

Philippe Sogorb fait partie des entraîneurs les plus en vue du Sud-Ouest. Déjà lauréat d’un Groupe 1, il est toujours en quête d’un premier succès classique. Ce dimanche à Chantilly, il présente Panthelia, une pouliche appartenant à Guy Pariente. Cet éleveur et propriétaire a déjà remporté un classique (la Poule d’Essai des Poulains 2013 avec Style Vendôme, en tant qu’éleveur). Il a aussi élevé plusieurs bonnes femelles par Gentlewave (le père de Panthelia), notamment Pagera (deuxième des EP Taylor Stakes, Gr1). 

Panthelia débuté sa carrière cette année par une très impressionnante victoire dans une course pour inédits à Toulouse. Très estimée par son entourage, elle a ensuite un peu déçu à Toulouse, en se classant sixième du Prix Caravelle - Haras des Granges (Listed) d’Onthemoonagain, autre candidate au classique cantilien. La pouliche s’est ensuite largement ressaisie dans le Prix Cléopâtre (Groupe 3). Malgré des incidents de trafic et une course dure, elle s’est classée deuxième de cette épreuve, à moins d’une longueur de Terrakova, la française la plus en vue avant le Diane. 

13 – TURF LAUREL (corde : 13) 

Entraîneur : Satoshi Kobayashi 

Propriétaire : Takaya Shimakawa 

Jockey : Cristian Demuro 

Avec Turf Laurel, Satoshi Kobayashi tente pour la première fois sa chance au niveau classique. Il est le seul entraîneur d’origine japonaise installé en France. La pouliche va découvrir la distance de 2 100 mètres et, en dehors de son père de mère Teofilo, il y a peu de vecteurs de tenue dans son pedigree. Ce dimanche, Turf Laurel sera l’une des concurrentes les moins expérimentées. Elle n’a couru que trois fois. Lors de ses débuts, au mois de septembre de ses 2 ans, elle s’est classée deuxième du Prix de la Cascade, entre une prétendante au Prix de Diane, Monroe Bay. Elle a ensuite pris la deuxième place du Prix des Réservoirs, avec plus d’une longueur d’avance sur Onthemoonagain, qui est elle aussi engagée dans le classique cantilien. La pouliche a ensuite été exportée outre-Atlantique avant de revenir au mois de mars en France. Compte tenu du délai, elle n’a pas pu prendre part à la Poule d’Essai des Pouliches. Son unique sortie de 2017, le Prix Finlande (L), s’est soldée par une cinquième place. Elle n’aura eu que trois semaines de respiration depuis cette sortie. 

Elle sera montée par Cristian Demuro, le tenant du titre. 

14 - FESTIVE (Corde 1) 

Propriétaire : Alidar Utemuratov 

Entraîneur : Éric Saint-Martin 

Jockey : Julien Augé 

Festive fera partie des gros outsiders de la course. Son propriétaire, Alidar Utemuratov, avait supplémenté la pouliche pour participer à l’Abu Dhabi Poule d’Essai des Pouliche (Groupe 1 disputé mi-mai à Deauville), mais Festive n’avait pu s’y montrer menaçante. Elle n’a pas couru depuis. 

La pouliche est entraînée par Éric Saint-Martin (fils du légendaire Yves Saint-Martin), qui fut lui-même un grand jockey, notamment victorieux du Prix de l’Arc de Triomphe avec Urban Sea. 

15 - TERRAKOVA (Corde 4) 

Entraîneur : Freddy Head 

Propriétaire : Wertheimer & Frère 

Jockey : Maxime Guyon 

Terrakova est née dans la pourpre. Fille de Galileo, elle tentera de faire mieux dans le Prix de Diane Longines que son illustre mère, la championne Goldikova, qui avait conclu troisième en 2008 de l’édition remportée par la crack Zarkava. Mais Goldikova était une vraie jument de 1 600 mètres et Terrakova a plus de tenue qu’elle. Elle est la seule pouliche, avec Shutter Speed, à se présenter invaincue dans ce Prix de Diane. Mais elle est encore très peu expérimentée, n’ayant couru qu’à deux reprises. Elle s’était imposée très facilement au mois de novembre 2016, sur la piste en sable fibrée de Chantilly, pour ses premiers pas. Il aura fallu attendre plus de six mois pour la revoir en piste, son entraîneur, Freddy Head, lui laissant beaucoup de temps afin qu’elle puisse revenir dans les meilleures conditions possible. 

Pour sa rentrée, le 23 mai dernier, elle a remporté le Prix Cléopâtre, un Groupe 3. Elle ne s’imposait pas de beaucoup, mais elle avait été bousculée au départ et avait mis du temps à trouver le passage, accélérant bien une fois le jour trouvé. Les limites de Terrakova sont inconnues mais, traditionnellement, les lauréates du Prix Cléopâtre remportent rarement le Prix de Diane. Le doublé n’a en tout cas pas été réussi depuis1976 et la championne Pawneese. Terrakova tentera de faire mieux que sa tante, Galikova, qui avait remporté le Prix Cléopâtre et s’était ensuite classée deuxième du Prix de Diane. 

16 – SISTERCHARLIE (corde : 6) 

Entraîneur : Henri-Alex Pantall 

Propriétaire : Mme Jacques Cygler & White Birch Farm 

Jockey : Pierre-Charles Boudot 

Grâce à sa victoire dans le Prix Pénélope (Groupe 3), Sistercharlie fera partie des meilleures chances françaises dans le Prix de Diane Longines. Cette pouliche, qui préfère le bon terrain, a gagné sur 2.100 mètres. Elle a déjà passé le poteau en tête sur un parcours corde à gauche mais aussi corde à droite. Son entraîneur, Henri-Alex Pantall, a remporté cette épreuve en 2007 avec West Wind. Sistercharlie a précédemment battu plusieurs prétendantes au Prix de Diane 2017 : Haya of Fortune et Mademoiselle Marie. Elle est à ce jour le meilleur représentant de Jacques Cygler qui connaît une belle réussite avec les produits de Myboycharlie ayant été élevés par l’Écurie des Monceaux. C’est notamment le cas de Cheikeljack, lauréat du Prix Djebel l’an dernier. 

Après sa dernière victoire, Sistercharlie a été achetée pour moitié par le propriétaire américain Peter Brant (White Birch Farm). Celui qui fut l’un des grands propriétaires internationaux des années 1980 signe son retour sur le devant de la scène hippique. Pour Sistercharlie, le classique cantilien sera sa dernière sortie sous les couleurs de Mme Jacques Cygler. Elle dispose d’engagements, en France (Qatar Prix de l’Arc de Triomphe) et à l’international : Beverly D Stakes, outre-Atlantique, et Pretty Polly Stakes en Irlande, au Curragh (Groupes 1).