Le beau dimanche de l’écurie Godolphin

09 avril 2017

crédit photo : scoopdyga.com

Avec trois succès dont le Prix d’Harcourt (photo) et le Prix La Force, l’écurie Godolphin est le grand vainqueur de ce dimanche à Chantilly, premier rendez-vous sur la route des classiques du printemps…

Dimanche 9 avril, Hippodrome de Chantilly. - L’écurie Godolphin, de Dubaï, a remporté trois courses dont la principale de cette belle journée, le Prix d’Harcourt (Gr2), avec le favori Cloth of Stars (Sea The Stars). Au passage, ce pensionnaire d’André Fabre a battu de 1,6 seconde le record du parcours des 2 000 mètres en 1’58’’77, trois semaines après avoir établi un nouveau record de la course dans le Prix Exbury (Gr3).

Acheté yearling 400 000 £ aux ventes de Newmarket, Cloth of Stars faisait partie des meilleurs 3ans à l’entraînement en France l’an dernier mais il n’avait pas couru après sa troisième place dans le Juddmonte Grand Prix de Paris (Gr1), en juillet. En allant en pleine piste chercher froidement l’animateur anglais Robin of Navan (American Post) puis le rentrant Mekhtaal (Sea The Stars) pour s’imposer d’une encolure, Cloth Of Stars rejoint l’élite des chevaux d’âge européens cette saison. On notera au passage le jumelé signé par le père des deux premiers, Sea The Stars, gagnant du Qatar Prix de l'Arc de Triomphe 2009.

La prochaine étape pour cette élite est le Prix Ganay (Groupe 1), le 1er mai prochain à Saint-Cloud.

Arrivées serrées dans les deux premières courses de groupe de 3ans du jour, les préparatoires aux classiques que sont le Prix La Force (Gr3, poulains, photo ci-contre) et le Prix Vanteaux (Gr3, pouliches). Les mâles sont allés un peu plus vite que les femelles, puisqu’avec un chrono de 1’48’’67, le gagnant Graphite (Shamardal) approche le record du parcours des 1 800 mètres de cinq dixièmes et succède au palmarès de la course à un certain Cloth of Stars ! Le pensionnaire d’André Fabre pour l’écurie Godolphin a suivi les leaders pour s’imposer ensuite d’une encolure devant Phelps Win (Muthathir), toujours bien placé derrière les leaders, et Franz Schubert (Dansili), venu des derniers rangs après un mauvais départ et compagnon de casaque du vainqueur. Le lauréat a été élevé par le Haras de Saint-Pair, chez Andreas Putsch en Normandie, et il a été vendu 250 000 € aux ventes Arqana de yearlings en octobre 2015. C’était sa rentrée, alors que le deuxième, entraîné par Henri-Alex Pantall pour l’éleveuse corse Nadine Chiari, venait de s’imposer brillamment dans un maiden (course pour chevaux n’ayant pas encore gagné) à Saint-Cloud.

Gold Luck (Redoute’s Choice) a gagné le Prix Vanteaux (Gr3), préparatoire éventuelle au The Gurkha Coolmore Prix Saint-Alary (Gr1-14 mai à Deauville) et au Prix de Diane Longines (Gr1-18 juin), d’une courte tête devant l’animatrice Monroe Bay (Makfi) et Hebah (Sea the Stars), qui a bien fini après avoir dû patienter derrière les leaders.

Entraînée par Freddy Head pour Wertheimer & Frère, la pouliche est le dernier produit de Born Gold (Blushing Groom). Aujourd’hui à la retraite, cette jument exceptionnelle entra au haras avec une seule victoire provinciale à son actif, mais elle a donné le jour 13 gagnants qui ont amassé au total plus de huit millions d’euros de gains, dont plus de cinq par la seule championne Goldikova

Sprint de Groupe 3 pour 3ans, le Prix Sigy est revenu à Fas (Fastnet Rock), propriété de son éleveur Zalim Bifov et d’Alain Jathière qui a laissé la deuxième Précieuse (Tamayuz) à plusieurs longueurs. La favorite anglaise Mrs Danvers (Hellwelyn), invaincue l’an dernier en cinq sorties, a raté sa rentrée en s’éteignant progressivement dans les trois cents derniers mètres. Entraîné à Chantilly par Pia Brandt, Fas effectuait son retour en compétition, lui aussi, mais il semble avoir beaucoup progressé cet hiver.

Lauréate du Prix du Chemin Ferré, maiden de pouliches disputé sur les 1 900 mètres (PSF), Limited Edition (Kendargent) est entraînée par Elie Lellouche pour l’éleveur sénégalais Moussa Mbacke, qui l’a fait naître chez Alec Waugh en Normandie. Version masculine de cette même épreuve, le Prix du Chemin des Officiers est revenu à Avilius (Pivotal), entraîné par André Fabre pour… l’écurie Godolphin !