Dimanche en luttes à ParisLongchamp

15 avril 2018

Photos scoopdyga.com

Le public réuni à ParisLongchamp à l’occasion de la deuxième ouverture dominicale du nouveau site a assisté à des courses très disputées en prélude aux premiers classiques de la saison.

Deux épreuves préparatoires aux Abu Dhabi Poules d’Essai des Poulains (Gr1) et des Pouliches (Gr1), programmées le 13 mai dans quatre semaines, avait lieu.

Chez les mâles du Prix de Fontainebleau (Gr3), les deux favoris, Wootton (Wootton Bassett) et Olmedo (Declaration of War), se sont livrés une lutte longtemps indécise qui a finalement tourné à l’avantage du premier, entraîné par Alex Pantall pour l’écurie Godolphin. Les deux poulains effectuaient leur rentrée et ils ont laissé au terme de cette lutte splendide leur meilleur rival, Louis d’Or (Intello), à trois longueurs et demie. Désormais invaincu en trois sorties, Wootton a débuté au mois d’août l’an dernier à Deauville, comme Olmedo, représentant d’Antonio Caro et de Gérard Augustin-Normand que Jean-Claude Rouget avait sellé pour gagner ses débuts dans le Prix de Crévecoeur.

Élevé par le Haras de Quietteville, son précédent propriétaire, Wootton doit retrouver son rival dans l’Abu Dhabi Poule d’Essai des Poulains, également disputée désormais sur la moyenne piste de ParisLongchamp pour éviter la cohue du premier virage sur le parcours de la Grande Piste.

Musis Amica (Dawn Approach) s’est imposée plus souverainement, sans réelle opposition, dans la version féminine, le Prix de la Grotte (Gr3). Également parée des couleurs de l’écurie Godolphin, pour laquelle elle avait débuté victorieusement l’an dernier pour sa seule sortie à ce jour, elle a accéléré en se glissant entre ses adversaires et a laissé Sea Prose (Lope de Vega), toujours pointée au premier rang, à plus d’une longueur.

Les pouliches ont bouclé leur parcours cinq dixièmes de seconde plus vite que les mâles mais sur une piste lourde, les chronos ne sont pas significatifs.

Sur les 2 100 mètres du Prix Noailles (Gr3, photo principale), trois adversaires se sont entrebattus jusqu’au poteau et c’est finalement Pharrell (Manduro) qui a eu le dernier mot, en gardant une tête d’avance sur un redoutable Alhadab (Camelot) et Flag of Honour (Galileo), le seul des trois irlandais engagés dans les Groupes 3 de dimanche à être monté sur le podium, qui avait lancé son attaque peu après l’ouverture de l’open-stretch.

Entraîné par Jean-Claude Rouget pour Jean-Louis Tepper, Pharrell remportait sa quatrième victoire en six sorties. C’était sa première tentative sur un hippodrome de la région parisienne puisqu’il s’était imposé à La Teste et à Angers précédemment. Le poulain a été élevé dans l’Orne par la famille Camus-Denais. Il avait été acheté 15 000 € seulement aux ventes de yearlings à Deauville.

Entraîneur de Musis Amica, André Fabre a aussi sellé le vainqueur du Prix Lord Seymour (L), le 4 ans Casterton (Fastnet Rock), sur 2 400 mètres. Le jockey Mickaël Barzalona, pour sa part, a signé trois victoires en selle sur Wootton, Musis Amica et Guanacaste (Whipper), pensionnaire d’Alex Pantall victorieux du Prix de Garches, le réclamer d’ouverture.

Prochains rendez-vous à ParisLongchamp, jeudi 19 et mardi 24 avant la réunion d’inauguration, dimanche 29 avril.