Classement des propriétaires en obstacle en 2018 : l’écurie Papot prend le large

13 janvier 2019

Photos scoopdyga.com

Pour la deuxième année consécutive, la famille Papot termine en tête de liste des propriétaires français en obstacle. La casaque à losanges vert et bleu termine la saison 2018 avec plus de 3 millions d’euros de gains, 643 victoires et 344 partants pour 86 chevaux. Avec une moyenne de 35,8k€ de gains par cheval, elle réussit une très belle année et termine loin devant sa dauphine et rivale habituelle, Magalen Bryant, dont les 63 représentants ont couru 244 fois, gagné 38 courses et pris 1,64 million d’euros de gains !

Les « Papot » ont donc nettement pris le dessus cette fois, notamment grâce aux quatre victoires consécutives de Galop Marin à l’automne, qui représente à lui seul 434 820 € de gains, soit 14% du score de la casaque sur l’année. Vainqueur du Grand Steeple-Chase de Paris (Gr1), On the Go a pour sa part contribué à hauteur de 411 600 € à ce résultat.

Mme Bryant n’est pas en reste, côté leaders, puisque Whetstone a gagné 385 250 € sans courir à l’automne. La championne de Jacques Détré De Bon Cœur, qui est dans le même cas puisqu'on ne l'a pas vue en piste au second semestre, a pour sa part terminé neuvième aux gains de la saison annuelle, mais c’est aussi le meilleur rating de l’année en obstacle en France et en Europe.

Troisième au classement des propriétaires d’Obstacle, le Haras de Saint-Voir de Nicolas de Lageneste continue de se distinguer. La casaque rouge et blanc devance celle de Jacques Détré, qui détient 50% du gagnant du Prix La Haye Jousselin (Gr1) Bipolaire.

Cinquième aux gains, la casaque de Guillaume Macaire, Palmyr Racing, conclut l’année avec 1,2 million d’euros mais aussi 113 victoires, le meilleur score de l’année à ce classement par les succès devant la casaque d’un voisin entraîneur, Arnaud Chaillé-Chaillé (70 victoires), tandis qu’un troisième Charentais, François Nicolle, termine quatrième avec 60 gagnants en 2018.

Les associés anglais Simon Munir et Isaac Souede payent cette année la division de leurs chevaux puisque s’ils comptent au total 2 millions d’euros de gains, ils ne peuvent individuellement prétendre au podium. Sixième et neuvième respectivement au classement par les victoires, ils auraient gagné l’édition 2017 de cette course des propriétaires s’ils couraient sous une seule et unique bannière. Master Dino, dont ils possèdent chacun 30%, leur a cependant beaucoup donné l’an dernier avec au total 418 760 € de gains.